Oumar Sarr: « Aly Ngouille Ndiaye ment quand il dit que les cartes ont été retirées à 90% »

Dakarmidi – Au terme d’une tournée qui a mené les dirigeants de l’Initiative pour des élections démocrates (Ied) dans des commissions de révision des listes électorales à Guédiawaye, Oumar Sarr a mis en exergue les griefs des dirigeants de la structure.

Selon Oumar Sarr qui était face à la presse au terme de la tournée,il y’a trois types de commissions, il y’a d’abord, les commissions de distribution des cartes qui existent de façon variable, d’un arrondissement à l’autre, d’une préfecture à l’autre. « On a constaté que les partis ne sont pas impliqués, correctement à la loi électorale. Partout, on distribue des cartes et c’est le préfet qui nomme ceux qui le font » a t-il dit.

A n’en croire le secrétaire général adjoint du Pds, Il y’a une commission de distribution à la Préfecture, laquelle distribue des cartes d’électeurs des gens inscrits à Pikine mais ne votant pas à Pikine. Mais aussi à la Préfecture de Guédiawaye, il n’y a pas de cartes d’électeurs qui ne votent pas à Pikine, et d’apres leur source ces cartes ont été amené à la Daf.

Oumar Sarr a mis en exergue les failles qui dénotent d’une volonté de l’Etat de créer les conditions d’une inscription sélective. Il ne s’est pas privé de pointer un doigt accusateur  sur le ministre de l’intérieur pour récuser les chiffes d’inscrits souvent avancés par l’Etat: « Quand le ministre nous donne des chiffres, il parle tantôt de 96%, tantôt de 98%, d’une conférence à l’autre. On constate que c’est du faux. L’Etat ne distribue pas correctement les cartes. Il ment quand il dit que les cartes ont été retirées à 90% » fait-il savoir.

Face à cette situation, l’Ied entend mener des actions contre le régime en place, nous apprend l’obs.

La rédaction