Opposition pseudo-patriotique: Décryptage

Dakarmidi – Sur les réseaux sociaux, en parcourant les profils des enragés qui crient s’époumonent de colère éructent leur haine et injurient tous ceux qui disent ce qu’ils pensent des écrits et positions de leur shebab en chef, l’on remarque rapidement trois choses.
Les plus radicaux d’entre eux ne doivent leur témérité momentanée qu’au fait qu’ils vivent loin du pays.

Et se défoulent comme le singe suspendu à la liane au dessus du lac qui frappe effrontément la tête du caïman, ou jette espiéglement de la cime de l’arbre touffu des fruits verts sur la tête du lion en bas.
Quand aux seconds, il s’agit comme je le dis tout le temps de fanatisés conditionnés pour tomber en transes quand leur mentor sort et parle, et fondre de colère et de haine sur tous ceux qui ont le toupet de porter un avis sur la position de leur gourou.
Ils me font rigoler.

Et bientôt ils auront matière à moudre au moulin de leur vent de haine. Je suis en train en effet de finir le petit livre rouge sénégalisé de leur khalif, leur manifeste d’allégeance au salafisme qui décline clairement leur vision, c’est à dire qui explicite entre les lignes comment ils comptent faire de notre pays un bastion de l’obscurantisme.
Les troisièmes composants de ces défenseurs sans lucidité ni limites ni mesures ne revendiquent leur conversion à la cause de leur leader que par une appartenance d’origine qui met à nu un repli identitaire nourrissant un engagement irrédentiste dont le but est connu de tous.

Peut être rêvent-ils à une tripartition future de notre pays pour réaliser leur désir inassouvi d’une indépendance totale, ou d’une large autonomie au détriment de l’unité nationale.
Heureusement qu’ils sont une portion congrue.

Et, jusqu’à preuve du contraire il n’y a aucun kilomètre du territoire national considéré comme un fief qui en ferait une zone de non droit interdit aux leaders politiques qui ne pensent pas comme eux, ou mieux, les combattent et réduiront leurs actes à néant.
Et c’est là que l’on voit que les forces obscures qui tirent les ficelles de ces marionnettes sont puissantes.

Quelle plus belle subversion en effet que d’enrober de sentiments patriotiques leur engagement prétendument citoyen, alors que l’objectif inavoué est de liquider notre modèle social, et de mettre fin à l’unité nationale !

Cissé Kane NDAO
Président A.DÉ.R

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom