Mamadou lamine Diallo  » il envisage de mettre fin à l’expérience démocratique de notre pays »

Dakarmidi  – Le Président Macky Sall a pris la décision historique publique de réduire l’opposition à sa plus simple expression. C’est la compréhension de Mamadou Lamine Diallo des dernières actualités politiques qui ont vu l’entrée dans le Gouvernement du parti Rewmi. 

« C’est qu’il envisage de mettre fin à l’expérience démocratique de notre pays, fruit de combats et de sacrifices de milliers de patriotes depuis des siècles, Thierno Souleymane Baal, Maaba Diakhou Ba, Cheikhou Amadou de Samba Sadio et Thiénaba par exemple », est d’avis le député. 

Or, l’Opposition, a t-il dit, est nécessaire au bon fonctionnement de la démocratie. « Ceci est un rappel de la Constitution en vigueur, que semble oublier la classe politique des prédateurs. S’il n’y a pas d’opposition, point de démocratie », rappelle-t-il dans sa question économique de la semaine (la QES TEKKI).

Cette volonté de mettre fin à la démocratie au Sénégal est devenue claire avec les découvertes de gaz en 2015, selon le Président de Tekki. « Désormais, Macky Sall et ses parrains veulent un émirat gazier, un régime à « la Oumar Bongo » du Gabon, cadre idéal pour piquer la rente gazière aux populations. Macky Sall s’y attèle et l’un de ses principaux lieutenants dans cette entreprise machiavélique est devenu ministre de l’intérieur, le procureur Antoine Diome de Khombole, comme le Vieux Mamadou Dia », accusera t-il.

La manœuvre dira Diallo avait été perçue avec la révision constitutionnelle de 2016 et « nous avions poussé à la constitution de Mankoo Wattu Senegaal et en 2017, d’une liste unique de l’Opposition aux législatives pour les libertés et la démocratie. Ce fut un échec et les torpilleurs à la solde de Macky Sall sont recrutés ouvertement aujourd’hui dans l’équipe chargée de détruire la démocratie sénégalaise en liquidant l’Opposition » conclura t’il.