Loi sur le parrainage : Sonko dit ses vérités à l’UE

Après la publication de son rapport sur la dernière élection présidentielle, la mission d’observation de l’Union européenne (Ue) est allée à la rencontre de la coalition «Sonko Président» et de son parti Pastef-Les Patriotes. La rencontre a eu lieu ce mardi au siège de Pastef.

«La mission d’observation des élections de l’Union européenne a rencontré ce mardi 18 juin la coalition Sonko président au siège sis sur la Vdn pour lui remettre son rapport d’observation de l’élection présidentielle de février 2019», lit-on dans un communiqué rendu public ce mardi par la commission communication de Pastef. Ainsi, «la coalition a remercié la mission, mais n’a pas manqué de déplorer sa position ambiguë et son mutisme sur les dérives et violations, en amont de l’élection, du régime de Macky Sall qui a pu ainsi se donner une victoire préfabriquée».

«Sonko Président» a également dénoncé «la publication à posteriori d’un tel rapport, surtout si c’est pour confirmer les alertes de l’opposition». Et de rappeler : «La coalition avait très tôt décelé l’obsession de Macky Sall pour un second mandat et les conclusions de la mission d’observation ne font que lui servir de bouée de sauvetage pour se départir des problèmes qu’il s’est lui-même créés.»

Pour rappel, dans un rapport publié lundi, la mission d’observation de l’Union européenne (Ue) a recommandé l’abandon du parrainage citoyen pour les prochaines élections locales. Selon les observateurs européens, l’application d’une telle loi poserait un sérieux problème d’organisation. Des recommandations que le ministère de l’Intérieur n’a pas hésité à qualifier d’ingérence. Pourtant, tous les observateurs s’accordent à dire qu’appliquer le parrainage aux locales serait presque mission impossible.