Les finances publiques subissent plutôt le contrecoup d’une activité économique encore convalescente

Dakarmidi  – Les recettes fiscales, tablées sur 2564,5 milliards CFA dans le présent projet de loi de finances, vont baisser de 4,1% en 2021, comparativement à 2021. Cependant, selon le ministère des Finances et du Budget le dynamisme des administrations fiscales et douanières n’y est pour rien.

« L’Etat n’a pas voulu faire supporter au contribuable le coût de la récession en augmentant les impôts. Au contraire, selon Le Soleil, le Gouvernement considère qu’un taux marginal effectif d’imposition raisonnable constitue l’un des facteurs clés de la relance économique », justifie le ministère.

À en croire le journal, l’Etat a préféré assumer une baisse de deux manières. Il s’agit d’une part, de la hausse du déficit et, d’autre part, de la rationalisation voire la suppression, de dépenses courantes et de projets d’appuis institutionnels au contenu pauvre en Formation brute de capital fixe. Cela, pour permettre de dégager des marges budgétaires au profit de l’investissement public national.