Le Sénégal et la Côte d’Ivoire renforcent leur coopération dans les domaines du numérique, des télécommunications et des postes

Dakarmidi  – A la faveur d’une récente visite officielle à Abidjan, M. Abdoul Ly, Directeur Général de l’Autorité de régulation des Télécommunications et postes (Artp), à la tête d’une forte délégation, a eu des rencontres de haut niveau avec son homologue ivoirien, M. Bile Dièmelou, DG de l’ARTCI.

En faisant le tour des questions inscrites à l’agenda des séances de travail, les deux parties ont pris des engagements forts visant à renforcer et à consolider la coopération entre Dakar et Abidjan. M. Ly et Bile ont apprécié le niveau de leurs relations institutionnelles inspirées de la proximité et de la profonde confiance entre les deux Chefs d’Etat, Alassane Dramane Ouattara et Macky Sall.

L’occasion a été propice pour célébrer en terre ivoirienne la journée de la poste. Elle a coïncidé fort opportunément avec cette visite de travail qui a revêtu un cachet officiel et solennel sur fond d’une hospitalité toute africaine. Sensible à cet accueil, M. Ly n’a pas manqué de relever la détente et la convivialité imprimées à son séjour par ses hôtes.

« La célébration de cette journée, dira-t-il, équivaut à célébrer une Poste nouvelle, une Poste prometteuse d’un nouvel horizon à l’aune de la modernisation ». M Abdoul LY s’adressait à une promotion d’étudiants finissants dont il est le parrain à l‘Ecole Multinationale Supérieure des Postes (EMSP) d’Abidjan. Selon lui, l’avenir de la Poste sera hybride ou ne sera pas, martelant qu’il n’y a pas d’alternative à cette stratégie dans les programmes de développement.

En d’autres termes, les effets induits de la numérisation inéluctable, incitent la Poste à se transformer sans perdre son identité propre, obligée toutefois par nécessité (et même pour la survie de son modèle économique), d’intégrer des variables d’ajustement qui ont noms : innovation, interactivité, créativité, sécurité, potentialisation qui seront « le fer de lance de la numérisation des services postaux. »

Des organes régionaux, à l’image de l’UPAP et de la CPAO, se positionnent pour « accompagner les postes dans la transition. M. LY, très en verve sur la problématique du numérique, a invité les opérateurs de postes à « accroître les investissements dans le numérique qui, moins qu’une menace, représente une véritable ouverture vers des horizons nouveaux. »

Outre le DG de l’ARTP, la délégation sénégalaise en Côte d’Ivoire comprenait également M. Abou Abel Thiam, Président du Collège de l’ARTP ainsi que des cadres de l’Autorité de régulation des Télécommunications. Une Délégation ivoirienne de même rang est attendue prochainement à Dakar…