Khalifa Sall s’adresse au peuple depuis sa cellule : « En 5 ans, le Sénégal a été abîmé et abaissé »

Dakarmidi – Le maire de la Ville de Dakar, Khalifa Sall, tête de liste nationale de Mankoo Taxawu Senegaal aux élections législatives s’est adressé hier au peuple Sénégalais à travers une lettre écrite depuis sa cellule.

«Je tiens à exprimer ma gratitude à tous ceux qui,(…) au Sénégal ou à l’étranger, m’ont manifesté leur solidarité ou ont formulé des prières à mon endroit depuis le premier jour de ma détention. Votre soutien m’a été si précieux dans cette épreuve que je traverse avec une foi inébranlable. En violation de mes droits politiques, j’ai été privé de liberté de mouvements pour m’empêcher de prendre part à la campagne électorale. N’en déplaise à mes adversaires politiques, même en détention, notre projet est en mouvement», écrit le maire de Dakar dans une lettre dont nos sources détiennent une copie.

l’Edile de la Ville de Dakar atteste à travers sa lettre que malgré son emprisonnement, «Je participe à cette campagne électorale pour faire valoir mes droits politiques. Je participe à cette campagne électorale malgré l’acharnement et l’emballement judiciaire sans précédent dans l’histoire de notre pays. Je participe à cette campagne électorale parce que je n’accepte ni la résignation ni le silence auquel le pouvoir veut me réduire», rassure, la tête de liste nationale de Mankoo Taxawu Senegaal à ses militants.

Le maire Khalifa Sall n’a pas manqué de faire des critiques acerbes par rapport à la gestion du pays et en cela, il assure que : «Seul dans ma cellule ou en liberté avec vous, le Sénégal reste ma seule préoccupation. Depuis cinq ans, le peuple sénégalais subit les violences, les injustices et les échecs de la politique du pouvoir : violations des libertés publiques, recul démocratique et instrumentalisation de la justice à des fins de règlement de comptes politiques, inféodation de l’Assemblée nationale au pouvoir exécutif, endettement excessif (ratio supérieur à 62% en 2017) et déficit budgétaire hors norme (4,8% en 2016)»,

Portant un regard sur la situation que vivent les Sénégalais, Khalifa Sall fait remarquer que: «En 5 ans, notre pays a été abimé et abaissé. Il faut le relever. Notre coalition, Mankoo Taxawu Sénégal, vous propose de construire ensemble la force de l’élan nécessaire pour redresser le Sénégal et pour l’installer dans une trajectoire qui rassemble et élève ses filles et ses fils dans un destin commun».

Pour finir, le maire de Dakar a étalé la vision qu’il a par rapport à la démocratie, à la Souveraineté et de là, il prône une Assemblée, qui sera un temple où jaillissent des propositions qui pourront aider les sénégalais dans leur quotidien. Et sur ce, il déclare que  «Notre projet propose de rendre la souveraineté au peuple en faisant de l’Assemblée nationale le lieu du débat républicain et démocratique mais également le principal centre d’impulsion des politiques publiques et des transformations institutionnelles, démocratiques, économiques et sociales».

La rédaction