Inauguration de la centrale de Bokhol : Omar Sarr a mobilisé tout le Walo pour accueillir Macky Sall en héros

Dakarmidi – Après que la « Pointe Sarène » (avion présidentiel) a atterri à l’aéroport de Saint Louis où le Gouverneur de la région, le maire de la ville, Mansour Faye et les populations « ndar ndar » en liesse ont accordé un accueil digne de ce nom au Chef de l’Etat, Macky Sall a fait cap sur Bokhol. Bokhol où il devait présider la cérémonie d’inauguration de la première centrale solaire du Sénégal de taille industrielle et d’une puissance de 20 Mégawatts. Une grande première en Afrique de l’Ouest, qui participe ainsi, de manière effective, à la transformation structurelle du secteur de l’énergie. Du Gandiol à Ross Béthio en passant par Richard Toll, les populations ont témoigné leurs sincères remerciements à Macky Sall qui poursuit sans relâche sa route vers l’émergence.

Mais Dagana a remporté la palme avec sa mobilisation exceptionnelle, dont les couleurs ont été annoncées avant-hier par le Secrétaire général adjoint du Pds, Omar Sarr, qui a fait appel à toutes ses troupes, et au-delà d’elles, tout le Walo pour réserver un accueil princier au Président Macky Sall. Un acte républicain hautement salué par le Chef de l’Etat, ovationné durant tout le long de son parcours.

Prenant la parole, le Dg de la SENELEC a expliqué l’importance de cette centrale d’une capacité de 20 MW, qui peut alimenter en énergie 160 mille foyers, et qui fera économiser à l’État 3 milliards par an, soit 58 milliards sur la durée contractuelle d’achat d’électricité de 20 ans, pour un coût d’investissement de 17 milliards de francs CFA, fruit d’un partenariat public privé (PPP) et ce après les gros investissements réalisés à Boutoute, Kahone, Taiba Ndiaye et Cap des biches. Remerciant le maire de Saint Louis pour l’accueil en grande pompe et l’ensemble des populations du nord du Sénégal, le Chef de l’État a dans la foulée, instruit au Dg de la SENELEC et à ses partenaires de revoir à la baisse, les prix des factures d’électricité, de fait la réduction du prix du kilowatt/heure d’ici à Janvier 2017.

Rappelons que cette année la SENELEC s’est passée de la subvention de l’État qui était de l’ordre de 125 milliards de francs CFA, et cela grâce aux résultats exceptionnels réalisés par son Dg Makhtar Cissé et son équipe. Cette performance fera économiser à notre pays, dans les 4 prochaines années, 500 milliards de francs CFA, de quoi construire encore une vingtaine de centrales solaire de taille industrielle, qui combleront ainsi le gap de l’énergie à travers tous le pays. Le chef de l’État tient au mixte énergétique qui figurait déjà en 2012, dans son projet de société « Yonnu Yokuté » et ne cesse d’en fournir les preuves. Aujourd’hui le Sénégal est arrivé à produire, grâce aux nombreux efforts du gouvernement dans la production énergétique, 800 Mégawatts pour un objectif de 1240 MW en 2019, alors qu’en 2011 cette capacité était de 560 Mégawatts dont les 60 coûtaient excessivement chers à l’État du Sénégal.

Rappelons que la nouvelle centrale de Bokhol,  sera raccordée à la SENELEC, ce qui soulagera considérablement les coupures de courant qui connaissent depuis 2012 une nette reculade. La centrale s’étend sur 50 ha, elle fera éviter à la planète l’émission de 25.000 tonnes de CO 2 chaque année.

Le président de la République a par ailleurs, procédé à l’inauguration d’une brigade fluvio-maritime de la gendarmerie nationale à Dagana, qui participera à combattre activement les menaces trans-frontalières. Avant de prendre congé, il s’est félicité de cette synergie remarquable entre les forces de défense et les forces de sécurité pour la quiétude des populations et la sécurisation de leurs biens.

La Rédaction