Ghana: 500 recrues licenciées dans l’armée, menacent de rejoindre Boko Haram et Daech

Dakarmidi – 500 recrues de l’armée ghanéenne licenciées menacent de faire un serment d’allégeance à des groupes terroristes, tels que la secte Boko Haram qui fait rage dans le nord du Nigeria et du Cameroun et le groupe Daech, si leur cas de licenciement n’est pas revu par les autorités compétentes.

Les recrues mécontentes disent qu’elles ont reçu des offres de ISIS et d’autres groupes extrémistes du Moyen-Orient, mais sont en train d’étudier les offres tout en donnant une chance au gouvernement ghanéen de se pencher sur leurs licenciements. Selon Afrikmag, les anciennes recrues ont été licenciées l’année dernière pour insubordination présumée lors d’un défilé.

La Rédaction