« C’est une pluie qui aurait dû tomber toute une saison des pluies, qui est tombée en un jour »

Dakarmidi  – Les populations sénégalaises ont vécu une journée difficile ce samedi avec de fortes pluies qui ont perturbé la circulation et inondé de nombreuses demeures. Ministre de l’hydraulique et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam s’est expliqué sur ces précipitations et leurs dégâts.

«Il pleut depuis ce matin sur toute l’étendue du territoire national. Au-delà du territoire national d’ailleurs, il pleut dans la zone sahélienne dans beaucoup de pays d’Afrique de l’ouest. Et ces pluies sont conformes aux prévisions qui nous ont été données il y a deux jours par Agrimet qui indiquait que dans la période du 2 au 9 septembre, on allait avoir des pluies fortes à exceptionnelle dans la zone sahélienne. Et cela se confirme. Et effectivement, ce sont des pluies exceptionnelles.

A Thiès, par exemple, au 31 aout 2019, on avait 120 mm de pluie comme cumul du mois de juin. Rien que la journée d’aujourd’hui, de 6 heures du matin à 18heurs, il a plu 124 mm. Donc c’est, l’équivalent, pratiquement dans beaucoup de localités, de la pluie qui aurait dû tomber pendant toute la saison des pluies, c’est à dire du mois de juillet au mois de septembre,  qui est tombée en un jour sur le territoire national.

« La situation est suivie heure par heure par le gouvernement et le chef de l’Etat lui-même »

Donc c’est une situation exceptionnelle : 162 mm à Joal, 177mm à Sébikhotane, 120 mm à Mékhé, 119mm à Ranérou etc. Il a plu partout sur le territoire national.  En ces moments-là, toutes nos pensées vont à ces populations qui ont des difficultés pour se déplacer, qui ont de l’eau dans leur domicile y compris dans les chambres ou dans leur salon. Nous pensons à eux.  Je voudrais leur dire que l’Etat et l’administration ne sont pas restés les bras croisés.

Tous les services de l’Etat sont à pied d’œuvre. Y compris la nuit, les gens ont continué à pomper les eaux. Mais tout le monde comprendra que si on pompe alors que la pluie ne s’arrête pas, c’est la même quantité d’eau qui se reconstitue. Donc la situation est suivie heure par heure par le gouvernement, le chef de l’Etat lui-même. Des mesures sont en train d’être prises pour soulager les populations.»