Bavures sur des personnes handicapées: L’Aps arrêté, les sénégalais s’indignent

Dakarmidi – Un agent de sécurité de proximité (Aps) brutalisant à souhait des dames en situation de handicape, lesquelles occupaient les trottoirs d’artères du centre ville de Dakar, bouleversent la toile depuis vendredi dernier. L’Aps arrêté, les défenseurs des personnes handicapées sont montés au créneau pour déplorer cet acte ignoble.

Dès que la vidéo a commencé à faire le tour de la toile, les réactions ont commencé à fuser de partout. « Le forum du justiciable a estimé que la violence physique contre les personnes vulnérables est injustifiable, inacceptable et intolérable dans un Etat de droit et surtout, quand cette violence est exercée en présence d’un agent de la police nationale » fustige Babacar Ba.

La Fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées (Fsaph) n’a pas été en reste. Yatma Fall, dans un communiqué, a aussi fustigé cette violence exercée sur une personne handicapée. « Le vendredi 8 juin 2018, des personnes handicapées trouvées à Dakar ont été sévèrement brutalisées par un Aps appuyé en cela des éléments des forces de police. Madame Awa Gueye, sur son fauteuil roulant, a été sauvagement violentée et Madame Rougui Thiam arrêtée manu militari, séparée de son fauteuil roulant et jetée, comme une malpropre, dans les cachots du commissariat central de Dakar », lit-on dans le communiqué.

« Trop c’est trop » estime Yatma Fall. « En tout état de cause, la Fsaph qui a déjà saisi ses avocats, compte aller jusqu’au bout pour mener le combat pour la justice et le respect des droits des personnes handicapées » fait savoir le président de la Fsaph.

Pour Khadim Talla, président de l’association Handicap.sn, la bastonnade des handicapés n’honore en rien le Sénégal, de par cet acte de sauvagerie et de barbarie qui consiste à s’en prendre à plus faible que soi et de surcroît une personne handicapée. « Les membres de l’association Handicap.sn condamnent fermement et jusqu’à la dernière énergie l’acte ignoble de ce agent qui a atteint l’intégrité physique » a t-il révélé.

Selon l’obs, ils demandent la libération immédiate et sans condition de Mme Rougui Thiam qui est actuellement au commissariat Centrale de Dakar.

La rédaction