Urgent – La pagaille à Air Sénégal SA : 04 éléments de la police sur place, Sophie Ipend reçoit un projectile de l’ex chargée de com, Jérôme Maillet prend la fuite après avoir reçu un coup de poing d’un pilote en colère

Dakarmidi – Quand est-ce que Macky Sall mettra fin à ce désordre devenu incontrôlable dans les locaux de Air Sénégal SA. Les tensions sortent de terre comme des champignons, Philippe Bohn est vu comme le diable par l’ensemble du personnel limogé, ce dernier qui n’arrive toujours pas à digérer cette rupture de contrat, eux qui se sont pourtant entièrement donnés pour mettre sur pied un Air Sénégal de rêve, future vitrine de l’aéronautique en Afrique de l’Ouest.
Les problèmes ne font que commencer. Ce matin, Philippe Bohn a déserté les locaux, fuyant le face-à-face avec les ex employés de la boîte, les codes d’accès aux locaux ont été changés, les forces de l’ordre ont pris position dans les lieux et aux alentours, la présidence a déployé un garde rapproché rattaché à Sophie Av Ipend, cette dernière dit ne plus se sentir en sécurité à Dakar, a émis le souhait de retourner aux USA, malgré les garanties fermes faites par ses protecteurs du Palais.
Quand à l’actuel Dg adjoint, Jérôme Maillet, il n’oubliera pas de sitôt le coup de poing qu’il a reçu d’un pilote dans la longue liste des « égorgés » de Bohn. Ce dernier qui vient fraîchement de rentrer de Paris, après 04 jours passés hors du pays, suivant attentivement l’évolution judiciaire de son instance de divorce. Philippe Bohn veut « françiser » Air Sénégal SA, pour preuves, dans le protocole de recrutement qui le lie à ECO Afrique, aucunement les postes de directeurs ne sont concernés, car selon nos sources, il préfère prendre ses amis expatriés, du milieu à la place des professionnels sénégalais.
D’ailleurs c’est la raison fondamentale pour laquelle le commandant Malick Tall ainsi que les autres pilotes ont été remerciés. La descente aux enfers continue pour le trio Bohn-Maillet-Ipend, ces trois noms qui seront devant l’histoire, responsables de tout ce qui arrivera au tout nouveau bébé, Air Sénégal SA.

La rédaction