Trafic d’exonérations de fer à béton : La Mafia affaiblit la Douanes et tue l’économie

Depuis un mois, trois hommes d’affaires dont un opérateur libanais ont réussi le miracle de se faire octroyer des exonérations relatives à du fer à béton. Au lieu de s’en servir légalement c’est-à-dire importer du fer sans payer de droits et taxes de douanes pour réaliser des programmes agréés, ces trois bénéficiaires n’ont pas trouvé mieux que de chercher à écouler leur exo de fer. Après avoir infiltré cette mafia, « Le Témoin » jure que l’un des bénéficiaires se débrouille pour brader son exonération entre 50 millions et 80 millions cfa. Pendant ce temps, l’autre s’en est débarrassé auprès d’un industriel. Ce, contre un montant de 25 millions cfa nous souffle une source ayant pris part aux marchandages.

Chutt ! « Le Témoin » n’a fait que lever le lièvre, et ce sont les enquêteurs de la douane qui doivent le pourchasser. Surtout du fait qu’il y a de quoi épingler vendeurs et acheteurs pour les délits de fraudes douanières, trafics illicites et détournements d’objectifs. Une chose est sûre : ces réseaux mafieux s’activant dans le trafic et l’achat d’exonérations affaiblissent les recettes douanières et tuent l’économie du président Sall ainsi que son Pse. Alors que les autorités croyaient avoir chassé le « cheval » des exonérations de complaisance, il revient au galop sous le régime de Macky Sall.

Si « Le Témoin » a dénoncé cette mafia, c’est pour tenter d’arrêter l’hémorragie fiscale et aider le président Macky Sall à faire face aux grands défis de l’économie pour la réalisation de ses projets pharaoniques. Connu pour sa générosité légendaire, son prédécesseur Me Abdoulaye Wade distribuait à tour de bras des exonérations aux marabouts, politiciens et administrateurs d’Ong «islamiques » qui les revendaient à prix d’or au détriment du Trésor public. Rien qu’entre 2010 et 2012, ces exonérations douanières portant sur l’huile, le sucre, le fer à béton etc. avaient fait perdre des centaines de milliards de francs au Trésor public.

D’ailleurs, « Le Témoin » avait décrié ce pillage à la suite d’une enquête rondement menée à l’époque. Dommage que, sous le régime du président Sall, les mêmes pratiques reviennent !

« Le Témoin » quotidien