Rapports d’audit d’organes de contrôle mis en veilleuse :‘’L’inertie du procureur’’ pointée du doigt

Dakarmidi – Le forum du justiciable ne veut plus que les rapports d’audit d’organes de contrôle mettant en cause la gestion de certaines structures étatiques continuent de dormir dans les tiroirs. Il veut des poursuites et annonce la tenue d’un point de presse sur la question, dans les prochains jours. D’ici là, l’organisation de juristes dirigée par Babacar Bâ invite le procureur de la République à ouvrir une enquête sur ces différents rapports produits par les organes de contrôle. Dans la même veine, elle préconise la mise en place d’un Réseau d’organisations nationales de lutte contre l’impunité. Dans un communiqué parvenu à EnQuête, le FJ souligne que ‘’l’inertie du procureur de la République sur certains dossiers jugés scandaleux devient de plus en plus inquiétante au point de faire penser que certains sSnégalais, de par leur statut et appartenance politique, bénéficient d’une impunité totale’’.

Aujourd’hui, déplore Babacar Bâ, ‘’certaines recommandations formulées par des organes de contrôle allant dans le sens de l’ouverture d’une information judiciaire sont restées sans succès’’. Il s’agit, d’après le FJ, des rapports établis par la Cour des comptes, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP). Des organes qui, tous, dénoncent dans leurs rapports d’activités ‘’la gestion nébuleuse de certaines autorités étatiques’’.

A titre illustratif, le Forum cite le rapport public d’activités 2014-2015 de l’OFNAC dont les vérificateurs estimaient être en présence d’un détournement de deniers publics dont les responsables sont le Directeur du COUD et le comptable public. Le rapport de l’IGE de 2014 ‘’fustigeant la gestion catastrophique des terrains dépendant du titre foncier N° 1975/R situé à Bambilor qui a fait perdre à l’Etat du SENEGAL des recettes fiscales à hauteur de 30 533 456 000 F CFA’’ est également cité. De même que le rapport 2016 de l’ARMP épinglant plusieurs services étatiques qui se sont conformés de manière insatisfaisante aux règles des marchés publics.

Source: Enquête