Pétrole: Les vérités de proches de Thierno Alassante Sall et de certains leaders politiques

@Dakarmidi - Thierno Alassane Sall président du Mouvement "République des Valeurs", ancien ministre de l'Energie et du Développement des Energies renouvelables

Dakarmidi – « Que ceux qui savent se taisent », c’était les paroles du Président de la République à ses collaborateurs sur le silence à observer face à la controverse bavarde du pétrole et du gaz. Cependant certains comme Boun Abdallah Dione, Aminata Touré, Seydou Gueye, Abdou Latif Coulibaly … ne se sont pas gênés d’apporter leur grain de sel concernant l’affaire. Des contrevérités, que n’ont pas manqué de soulever les réactions de proches de Thierno Alassane Sall, qu’ils déclarent de bonne foi et qui n’a fait que son devoir de ministre, d’être au service des citoyens.

Le premier ministre Boun Abdallah Dione, ne s’est pas tu devant les députés présents à l’Assemblée nationale, pour révéler ce qu’il sait des ressources : gaz et  pétrole découvertes au Sénégal. Il déclare : « Dire que Total a été favorisé, c’est faux. Il y a eu appel d’offres. Le pétrole sénégalais aiguise les appétits de toutes les grandes puissances du monde…Mais le Président a fait le choix de la diversité, tous les grands pays qui ont les moyens de s’engager dans la recherche de ressources naturelles au Sénégal, seront accueillis à bras ouverts », avait-il.

L’ex premier ministre, Mimi Touré, Seydou Gueye, Secrétaire du gouvernement, Abdou Latif  Coulibaly, ont confirmé les dires du PM, en accusant Thierno Alassane Sall d’être contre la diversité et de rouler pour Cosmos et Bp.

Cependant, des cadres proches de l’ancien ministre de l’Energie et du Développement des énergies Renouvelables, révèlent que Total a été moins offrant que les autres multinationales. En effet ces derniers estiment que : « Il est bon, de diversifier mais en préservant l’intérêt des sénégalais… Thierno Sall a préféré sauvegarder les intérêts des sénégalais qu’autre chose. », défendent-ils.

Un spécialiste des questions pétrolières, rapporte l’Observateur, estime que TAS a eu du cran en sortant les multinationales de Rufisque OffShore. Il souligne que son objectif était de geler les permis sur ROS situé a proximité de Kayar ou du Gaz a été découvert. Car selon le spécialiste, c’est une zone de forte attractivité pour le Sénégal.

La Rédaction