Moustapha Niass pique une crise pour la seconde fois à l’Assemblée nationale, sa capacité cérébrale au banc des inquiétudes…

Dakarmidi – Depuis quelques temps, ceux qui fréquentent les couloirs de l’Assemblée nationale se posent la question de savoir, pourquoi bon sang le Président Niass continue de fréquenter l’hémicycle? Cette question fait l’objet de débat de coulisses qui en dit long sur la santé de l’homme qui aura durant toute sa vie, servi la nation, mais qui n’a pas aussi manqué de se servir, mettant nanti toute sa famille, et ce, sur le dos, malheureusement, du contribuable sénégalais.

Pour beaucoup de députés de cette 12é législature, il serait vraiment courtois et élégant pour Macky Sall d’épargner Niass de ce souffrance politique, avant que l’irréparable ne se produise.

Dans la foulée, d’autres moins au fait de son cas, à qui très souvent parures et dorures sont offertes, voient en lui, le profil idéal qui devrait poursuivre les « réformes » à l’Assemblée nationale et pourquoi pas diriger la liste de « Benno Bokk Yakkar » aux prochaines élections législatives prévues en fin Juillet.

Macky Sall, aura, et rare fois, respecté tout son engagement vis-à-vis de cet homme au langage souvent excessif, qui taquine les mots français composté dans la vulgarité, sans être inquiété, puisqu’usant souvent de la métaphore.

L’heure de la retraite a sonné pour lui, un inspecteur des impôts à la retraite, disait : « je venais d’être embauché, Moustapha Niass était déjà aux affaires, j’ai gravi les marches de l’administration publique pendant des décennies, il est toujours aux affaires, aujourd’hui je suis à la retraite, il est toujours aux affaires », sujet à réflexion…

La Rédaction