Macky Sall exige au Pm un « rapport exhaustif » des Programmes d’Investissements Prioritaires

Dakarmidi – Macky Sall, le chef de l’Etat, évoquant « la territorialisation dynamique des politiques publiques », a demandé hier, mercredi 3 octobre 2018 au Premier ministre de présenter un « rapport exhaustif » de de l’état d’exécution des programmes d’investissements prioritaires validés lors des conseils des ministres décentralisés, rapporte une source officielle.
Macky Sall, présidant le même jour la réunion hebdomadaire du gouvernement, a demandé au Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne « de présenter, à partir de la situation de référence de 2012, le rapport exhaustif, par région, département et arrondissement, de l’état d’exécution des programmes d’investissements prioritaires validés » lors des conseils des ministres décentralisés.
Selon l’Aps, le gouvernement est appelé aussi à évaluer, « en rapport avec le Haut conseil des collectivités territoriales, la première phase de l’Acte III de la décentralisation », selon le communiqué officiel publié à l’issue de la dernière rencontre hebdomadaire du gouvernement.
A cette occasion, Macky Sall a réaffirmé « son engagement permanent, depuis son accession à la magistrature suprême, à renforcer et accélérer le développement territorial participatif, inclusif, équitable et durable de toutes les localités du Sénégal ».
« A ce titre, le chef de l’Etat rappelle au gouvernement son attachement à l’amélioration soutenue du bien-être des populations, notamment celles des zones périurbaines et rurales, à travers l’exécution des programmes spéciaux et innovants », ajoute la même source.
Le communiqué cite les bourses de sécurité familiale, la Couverture maladie universelle, le Programme d’urgence de développement communautaire, le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers et le Programme de modernisation des villes.
Il souligne, dans ce cadre, « la dynamique de territorialisation de l’action publique, impulsée par l’organisation des conseils des ministres délocalisés dans les 14 régions » du pays.
La rédaction