Macky Sall « enfonce » les portes de l’opposition de la diaspora, les 15 postes de députés en valent-ils le risque?

Dakarmidi – L’enjeu des 15 députés de la diaspora au prix des manifestations des sénégalais de la diaspora contre Macky Sall est comme un jeu d’échec. En effet, le président de la République est depuis quelques jours, la cible d’attaques de membres de l’opposition et de citoyens sénégalais établis dans la diaspora. Il est hué, vilipendé et dénoncé au moment où, il devrait être au pays pour présenter aux sénégalais, le bilan de ses cinq ans de gouvernance à la tête du pays.

Mais malgré tout, Macky Sall fait son jeu de fin politicien, et semble minimiser les messages de ses compatriotes d’ailleurs dont il considère les actes comme un épiphénomène. Il gobe tout, avale tout, car l’enjeu des 15 députés de la Diaspora à la prochaine législature pour lui est plus important que n’importe quel autre calcul politique. Il est alors sans le dire en plein dans une campagne déguisée, affine ses stratégies et ne se laisse pas divertir par ce phénomène nouveau de contestation par des groupuscules incapables et désorientés, leurs actes fussent-ils des hués et des perturbations.

Le président de l’Alliance pour la République (APR) préfère pendant ce temps de manière sélective s’enfermer dans des salles avec ses militants de l’étranger pour battre campagne en direction des législatives prochaines, élections cruciales pour l’avenir politique de la jeune république sénégalaise. Il avait lui-même par Référendum proposé ses 15 députés qui siégeront pour la première fois, à l’Assemblée nationale et qu’il souhaite voir arborer des habits marron beiges.

N’est-ce pas lui qui avait théorisé le concept Diaspora quinzième région ! Tout cela corrobore l’idée selon laquelle, le président de la République, est un fin stratège qui n’a d’yeux que pour ses ambitions et ses intérêts. Tout acte qui n’entre pas dans le champ de ses dividendes, est une futilité qui ne mérite pas son attention. Il aura alors beau être conspué et sifflé, mais Macky Sall va continuer son chemin en toute sérénité, le regard fixé droit vers 2017 en attendant 2019. Sacré Président !!!

La Rédaction