Macky Sall cherche à liquider Assane Diouf (Par Moïse Rampino)

Dakarmidi – Perdu dans le flot de diatribes distillées à longueur de journée par la nouvelle coqueluche de la jeunesse Sénégalaise, Assane Diouf, le président Macky Sall ne sait plus à quel Saint se vouer. Le seul remède à l’état actuel consiste à le bâillonner comme il en a la triste habitude. Mais, un écueil pas des moindres l’empêche de le faire. Cette nouvelle voix des sans voix est dans un pays considéré comme le berceau de la démocratie. Un pays où les droits humains sont respectés et où la liberté d’expression à la primeur sur le délit obsolète d’offense au chef de l’Etat.

Il lui faut donc trouver des subterfuges pour demander son extradition afin de le museler définitivement en l’assassinant ou en le jetant dans les geôles infectes des prisons Sénégalaises. Pour cela, ils veulent faire croire aux Américains que monsieur Assane Diouf, dont le seul tort est dire tout haut ce que tous les Sénégalais pensent tout bas, est un terroriste. Le véritable terroriste est bien Macky Sall, lui qui comme au temps de l’esclavage a vendu tout un pays pour les beaux yeux des Français. C’est Macky Sall, ce fils de vendu le véritable terroriste.

Monsieur Assane Diouf qui a fait 16 ans aux Etats-Unis en gagnant sa vie à la sueur de son front n’a rien d’un terroriste. Mais comme le dit l’adage qui veut tuer son chien l’accuse de rage. Monsieur Assane Diouf mérite l’encouragement de tous les Sénégalais car il est en train de se sacrifier pour tout un pays. Il a en face de lui un gouvernement qui met en prison toute personne qui ose lever le petit doigt pour dénoncer les tares de ce régime dictatorial. Et comme l’attestent les défenseurs des droits de l’homme : ‘’quand le gouvernement viole les droits et les libertés garantis par la constitution, la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs.’’ C’est dans ce cadre qu’il faut enregistrer les invectives de l’honorable Assane Diouf. C’est la résistance sous toutes ses formes qui est en branle et ni le président Macky Sall, ni sa justice corrompue ne pourront l’arrêter. En somme, nous sommes tous des Assane Diouf.

Eternel Wadiste

Moïse Rampino