Macky Sall – Abdoulaye Wade : la marmitte du dialogue sur le feu d’un deal politique!

Dakarmidi – Macky Sall attache visiblement beaucoup d’intérêt au dialogue avec les forces de l’opposition. On est tenté de se poser des questions sur les raisons de ce changement brusque de cap opéré par le Président de la république, subitement devenu attentif au Pape du Sopi. D’autant que l’opposition a vainement demandé ce dialogue, avant les élections législatives du 30 juillet dernier.

En fin politicien, Macky Sall semble avoir fait une bonne lecture de ces élections qui ont confirmé le Pds d’Abdoulaye Wade dans son rang de première force de l’opposition. Le Président de la République, candidat à sa propre succession en 2019 a aussi pu noter au sortir de ces joutes que les autres leaders de partis ou de coalitions de partis qui l’ont défié ne peuvent à vrai dire pas l’inquiéter.
Sous ce rapport, il est permis de penser qu’en réalité l’appel au dialogue du chef de l’Apr ne s’adresse qu’au leader du PDS et à sa formation, qui peuvent être un obstacle difficile à surmonter sur la route de sa réélection.
Macky donc, appelle tout le monde mais en vérité, il ne lorgne que le vieux Wade. Son unique volonté est de se rapprocher de lui.

Trois faits récents attestent par ailleurs, cette thèse et consolident la volonté du Président de la République. D’abord, c’est le Premier ministre Mahammed Dionne qui déclare sur le parvis de la mosquée Massalikoul Jinaane, après la prière de la Tabaski: » Le Président Macky Sall m’a demandé de transmettre au Président Abdoulaye Wade, les prières de bonne santé et de longévité qu’il formule pour lui. » Au delà de la surprise qu’elle a créée, cette déclaration a eu l’effet de mettre la puce à l’oreille de beaucoup de sénégalais.
Le Président Macky Sall en marge de l’assemblée générale annuelle d’Africa 50, a annoncé qu’il se réjouissait du fait que le Président Wade ne siège pas à l’Assemblée nationale. Avant de reconnaître, que son prédécesseur et lui ont beaucoup de choses à se dire. S’ajoute à cela la visite que Thierno Madani Tall a rendu à Abdoulaye Wade, lui offrant un beau bélier blanc en guise de cessez-le-feu. Pour d’aucuns, au delà des relations qui lient les deux hommes, le marabout faisait aussi office de messager du Président Macky Sall afin de lui baliser la voie qui mène à son ancien mentor.
Beaucoup d’observateurs pensent qu’une rencontre entre le Président de la République et celui qui incarne la force principale de l’opposition, conduirait à un apaisement du climat politique et social d’ici à la prochaine élection présidentielle.
Mais tout dépendra de ce que les deux hommes mettront sur la table des discussions. par exemple, si le Président de la République se montrait d’emblée favorable au vote d’une loi d’amnistie pour Karim Wade, ce serait gage clair et rassurant pour Wade, et ce serait surtout une piste pour une discussion ouverte, en direction de la prochaine élection présidentielle. Et là , il ne serait pas exclu pour le Pds de renoncer à sa candidature pour soutenir, celle de Macky Sall.
Dans un tel cas de figure, ce dernier ne ferait qu’une bouchée du reste de l’opposition qui lui fera face. C’est dire qu’on peut s’attendre à tout après la rencontre souhaitée de part et d’autre entre les deux hommes. Y compris une « fusion » de leurs partis respectifs. Avec à la clé, Karim Wade comme numéro 02 de Macky Sall et son dauphin. Qui prendra la main en 2024. Ainsi tous les meubles seront sauvés pour l’actuel locataire du palais de la République.

La rédaction