Levée du mot d’ordre de gréve des enseignants : Le G6 dément Serigne Mbaye Thiam

Dakarmidi – Serigne Mbaye Thiam, le ministre de l’Education a animé samedi 21 avril 2018, une conférence de presse pour faire le point de l’évaluation de la situation actuelle de l’école sénégalaise.

Lors de son face à face avec les journalistes, le ministre a fait état de la décision officieuse de quatre des six centrales syndicales de lever le mot d’ordre. « A l’heure où je vous parle, nous avons quatre organisations que constitue le groupe des G6, qui nous ont, pour le moment de façon informelle, informé de leur décision de suspendre le mot d’ordre », se félicite t-il.

Cependant plusieurs syndicats ont démenti cette déclaration du ministre. Selon le secrétaire général du SAEMS, Saourou Séne, le SAEMS reste dans la dynamique de lutte jusqu’à la satisfaction de ses préoccupations. Et pour Abdou Faty de SELS/Authentique, le ministre n’a pour objectif que de « diviser l&es enseignants ». « Cette attitude n’honore pas un homme d’Etat. Un ministre doit avoir une posture d’Etat. Ce qu’il a fait n’honore pas la République » a t-il déclaré.

Selon les Echos, c’est le même son de cloche au niveau du Cadre Unitaire des syndicats d’enseignants du moyen et du secondaire (Cusems) dirigé par Abdoulaye Ndoye. « Le Cusems n’a jamais suspendu son mot d’ordre », a t-il tranché. A l’en croire, le Cusems est entrain de dérouler un mot d’ordre du G6 avec une marche nationale qui sera organisée à Diourbel et nous sommes sur les préparatifs. Face aux revendications du G6, la réponse du gouvernement est articulée autour des menaces, de la diabolisation, de l’intoxication, de l’oppression et de la désinformation » a t-il regretté.

La rédaction