Lettre ouverte à Monsieur le Ministre Abdoulaye Sow (par Majib Sène)

Dakarmidi – C’est avec respect et considération que je vous écris cette lettre ouverte pour vous réitérer mes sentiments affectueux et vous exprimer mon soutien pour le succès de votre mission au sein du gouvernement de la république. Ce soutien est motivé par notre appartenance commune au mouvement sportif que nous considérons comme un univers où le soleil ne se couche jamais. J’ai apprécié le choix du Chef de l’État en vous faisant partie de l’attelage gouvernemental en raison de votre compétence mais également de votre engagement sans faille à toutes les causes qui honorent le Sénégal. Cela dit je me permets d’attirer votre attention sur le cumul de vos fonctions ministérielle et associative, car vous êtes Vice-Président de la Fédération Sénégalaise de Football fonction non rémunérée.
Sur le plan du droit rien ne s’oppose à ce cumul mais sur le plan de la morale de l’éthique et de la dignité protocolaire, il est malvenu d’entretenir cette dualité quasi gênante. Notre pays fortement secoué par cette indésirable covid19 exige une plus grande concentration de tous les sénégalais en particulier de tous les membres du gouvernement autour des stratégies préconisées par le Président de la République pour vaincre durablement les goulots d’étranglement qui retardent notre progression vers l’émergence. Dans le cadre que voilà il serait souhaitable que vous vous déchargiez de vos fonctions de Vice Président de la Fédération Sénégalaise de Football. Les sportifs comme vous le savez n’ont pas de langue de bois et ce privilège leur permet de caricaturer quelquefois tous ceux qui évoluent dans leur milieu et sans retenue. Même si cette observation est subjective, il faut en tenir compte, l’apprécier à sa juste valeur et en tirer les conséquences.
En vous déchargeant, vous mettrez à l’aise tous ceux qui ont une affection pour vous pour ne pas dire le Président de la République qui vous fait confiance. Dans la vie d’un homme il arrive souvent des situations qui forcent à prendre des décisions qu’on ne prendrait pas en temps normal.
Loin de moi l’idée de vouloir peser sur votre conscience encore moins de vouloir chercher à vous influencer, mais juste pour émettre un point de vue tout à fait personnel. Je saisis cette occasion pour souhaiter un succès total à la candidature de notre compatriote Augustin Senghor à la tête de la Confédération Africaine de Football. L’homme présente toutes les qualités d’un dirigeant intègre compétent et soucieux du développement harmonieux du football de notre continent. Plaise à Dieu que les responsables du football africain fassent le bon choix en portant à la tête de leur organisation le candidat du Sénégal.
Je salue le rayonnement de sa personnalité et son extraordinaire dynamisme qui lui ont permis de bâtir une mystique du travail et de l’abnégation toutes choses qui seront fortement utiles à l’organisation continentale.
Majib Sène