L’État ne badine plus avec le respect des gestes barrières

Dakarmidi  – Les éventuels contrevenants sont prévenus. Après l’avertissement lancé par Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé, Antoine Felix Diome, son collègue en charge de l’intérieur et de la Sécurité publique, s’y met. Le premier flic du pays, qui sort le bâton, rappelle aux populations l’application des arrêtés n°024066 et n°024068. Lesquels, précise le communique signé par le successeur d’Aly Ngouille Ndiaye, et parvenu à emedia, portent sur les mesures en vigueur relatives au port « obligatoire » du masque de protection dans les lieux publics et privés (les services administratifs, les services du secteur privé, les lieux de commerce, et les moyens de transport publics), et « l’interdiction » de tous types de rassemblements dans les plages, terrains de sport, espaces publics et salles de spectacle.

« Toute violation de ces mesures sera punie par les peines prévues par les lois et règlements en vigueur », avertit Diome. Qui avait déjà demandé aux gouverneurs de régions, de prendre toutes les dispositions pour faire respecter le port du masque.

Le Sénégal, loin de la baisse observée entre octobre et novembre derniers, a enregistré 101 nouvelles contaminations, dans le bulletin épidémiologique lu, ce jeudi, 10 décembre, par Dr El Hadj Mamadou Ndiaye, le directeur de la Prévention du ministère de la Santé et de l’Action sociale.