Législatives 2017: La coalition « Initiative 2017 » à l’assaut du parlement

Dakarmidi – Le départ est donné pour la course du 30 juillet 2017, aux sièges à l’Assemblée Nationale. Des leaders de « Taxawu Ndakaru », du Fsd/BJ de Cheikh bamba Dieye, de l’Anc de Moussa Sy, du Ldmpt, du Pds, de Bokk Guis Guis représenté par Seynabou Wade entre autres, ont mis en place samedi, la coalition « Initiative 2017 » pour une Assemblée pour le peuple. C’était en marge d’un grand meeting qui a vu la participation de bon nombre de membres de l’opposition.

« Initiative 2017 », vise la mise sur pied d’une liste unique, pour imposer au régime en place une cohabitation au parlement. Les leaders ayant pris part à la rencontre ont dénoncé les injustices et les dérives du pouvoir.

« Nous sommes dirigés par des bandits » a déclaré Moussa Tine, appelant les responsables de « Initiative 2O17 » à apporter une réponse politique au régime car selon lui, l’emprisonnement de Khalifa sall et Bamba Fall « n’est pas une procédure judiciaire mais, une stratégie politique pour barrer la route à de potentiels adversaires ».

Le Secrétaire Général du Fsd/BJ Cheikh Bamba Dieye, prenant la parole, a ouvertement attaqué la coalition présidentielle « Benno Bokk Yaakar » qu’il traduit avec raillerie par « Benno bokk Tass yaakar ». Il appelle à travailler pour une Assemblée Nationale « digne et crédible ».

Dans le même angle que l’ancien Maire de Saint Louis, Hélène Tine député de « Beuss dou niakk » a déploré l’injustice que certains membres de l’opposition vivent sous l’emprise de Macky Sall. La thiessoise estime que le Président Sall, a fait pire que du »wakh Wakhett »

« Initiative 2017 », vient ainsi pour changer la politique selon les différents responsables qui se sont exprimés à l’occasion de leur meeting. Khalifa Sall en prison à Rebeuss chef de file de « taxawu ndakaru » a été fortement réclamé dans la salle. Une chaise lui a même été réservée avec son nom en étiquette.

La Rédaction