Législatives 2017 : c’est la pagaille à « Benno Bokk Yaakar » et à l’Apr pour les investitures

Dakarmidi – Le chaos, c’est la définition qu’on peut donner à ce qui se passe actuellement au sein de l’Alliance pour la République (Apr) et dans la coalition présidentielle. La violence est au cœur de la coalition présidentielle, on assiste à des combats de rue où tous les coups sont permis. De la force de l’argument au coup de semonce des irréductibles guérilleros de l’apr et même de « Benno bokk yakkar » font rage.

A Diourbel, une bataille rangée entre « apéristes » et alliés de Bby fait une dizaine de blessés. En effet, les responsables de l’Apr de cette région en sont venus aux mains hier, à la suite d’écarts de langage et insultes entre proches du coordonnateur départemental, Dame Diop et de Aminata Tall.

Une dispute à propos de la présidence de la réunion sur le contrôle de la liste départementale de Diourbel, en direction des élections législatives de juillet 2017. Chacun des deux camps se dit légitime. Les proches d’Aminata Tall ont même été chassés de la permanence.

Même scénario à Mbour où la réunion de l’Apr a viré à la violence. Lors de la rencontre des responsables de la formation marron-beige, hier dimanche 21 mai à Mbour, dans le cadre des investitures, les militants d’Omar Youm et Cheikh Issa Sall n’ont pas été sûr la même d’onde et ont engagé une dualité au niveau du département.

Des problèmes basés sur des futilités du genre : « le temps de parole accordé aux uns et aux autres étaient inégalement répartis et que tous les militants n’ont pu prendre la parole ». Le ministre Omar Youm a été assailli, injurié et menacé par certains militants.

A Linguère, les investitures ont été renvoyées pour cause d’insécurité. La guerre entre responsables de l’apr et de « Benno bokk yaakar », n’est que l’arbre qui cache la forêt. Une coalition qui désormais, tend plus vers la discorde que vers l’union sacrée qui faisait sa force à quelques semaine des législatives.

La Rédaction