Faute contre la discipline dans les armées: Le Capitaine Diéye radié et versé dans les réserves comme soldat

Dakarmidi – La capitaine Mamadou Diéye est radié. L’information tombée hier soir, mercredi 23 mai, a été portée par le patron de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), le Colonel Abdoul Thiam.

Selon le Colonel Thiam, « à compter du mercredi 23 mai 2018, le Capitaine Mamadou Diéye est radié des cadres actifs des armées et à partir de cette date, il est versé dans les réserves, comme soldat, au motif de faute contre la discipline ».

D’après l’obs, poursuivant, il a rappelé que « l’armée est régie par un règlement, un code de justice. Or, il se trouve que le Capitaine Diéye avait formulé une demande de disponibilité en date du 9 février. Puis, il s’est absenté de son unité, sans attendre la réponse de l’autorité investie au pouvoir de décision, en l’occurence le président de la République, chef suprême des armées. Il ,se trouve que tous les jours, nous faisons la situation, de prise d’arme, pour voir la position de tout le monde. Il était absent, il a été signalé comme manquant le 10 avril 2017 ».

A l’en croire, la désertion est sévèrement réprimée par le règlement de discipline général et le code de justice militaire. En conséquence de quoi, révèle le Colonel Thiam, « le capitaine Diéye a été puni de 60 jours d’arrêt de rigueur, assorti de sa traduction devant le Conseil d’enquête, en vue de sa radiation des cadres actives.

« Lorsqu’un militaire, un officier, commet une faute, il est traduit devant le Conseil d’enquête, qui émet un avis. Dans son cas, il s’en est suivi la décision numéro 857/MFA/CAB.MILI/CPO du n16 avril 2017 et un ordre d’envoi numéro 59/PR/EMP/CPO du 26 mars 2018, qui a été fait pour demander la constitution du Conseil d’enquête qui s’est réuni le 23 avril 2018 et qui a été émis un avis favorable à la majorité des voix. Ce pour sa radiation des cadres d’actives et qu’il soit versé dans les réserves comme soldat et il est susceptible d’être traduit comme tout déserteur devant les juridictions ordinaires à la formation spéciale pour désertion à l’intérieur en temps de paix », a révélé le Colonel Thiam.

La rédaction