Exclusif : Les raisons pour lesquelles, Imam Cheikh Tidiane Cissé de Médina Baye et Sheikh Alassane Sène sont reçus par le Président Barrow (Images)

Le Président de la République Gambienne continue de recevoir des personnalités du monde entier, lui qui a hérité d’une Nation qui, 22 ans durant, s’est renfermée sur elle-même sans ouverture aucune qui pouvait accompagner son essor. Par conséquent après 52 ans d’indépendance, la Gambie est laissée pour compte sans développement conséquent qui pourrait lui valoir une place dans le concert des Nations.
Et pour parer à cela, le président Barrow est en train d’enterrer toutes les vieilles habitudes de Yahya Jammeh en s’ouvrant au monde entier et en faisant montre d’un sens de l’écoute sans commune mesure face à toutes les personnalités qui viennent le voir de quelques bords qu’ils proviennent.
C’est dans cet esprit, qu’il faut mettre les audiences spéciales accordées successivement à deux grands noms du Sénégal et du monde musulman à savoir Sheikh Alassane Sène, guide religieux, pdg de G2M et Cheikh Ahmad Tidiane Cissé, Imam de Médina Baye.
Deux guides religieux qui ont capitalisé une grande expérience dans la gestion de la cité par leurs nombreux voyages et les multiples réalités de vie auxquelles, ils ont été confrontés étant de vrais leaders d’opinion qui gèrent beaucoup de personnes.
Les deux hommes ont passé un bon moment dans le palais du président où, d’ailleurs, ils ont prié avec Adama Barrow et eu chacun avec lui, un entretien stratégique qui sans nul doute va dans les jours à venir, porter ses fruits.
Un fait important a encore marqué la rencontre au sommet des deux guides, qui au tout début du règne du président Sall, s’étaient rencontrés à l’aéroport Léopold Sédar Senghor sur invitation du président Macky qui recevait à l’époque le roi Mouhamed 6 et qui avait tenu à ce que ce soit eux qui serrent en premier la main du roi au pied de son avion.
Et voilà par cours du destin, ils se retrouvent encore en Gambie en début de la prise de pouvoir du président Barrow pour l’accompagner et en prières et en idées… Les faits d’histoires n’admettent pas de renouvellement, ils suivent un cycle en perpétuelle répétition… A méditer !

La Rédaction

Dakarmidi –