Exclusif – Marième Faye Sall « déménage » la République à Mermoz, Macky valide: Les dessous d’un rapport tendu

Dakarmidi fut le premier organe de presse, à informer sur les raisons d’ordre privé qui ont poussé la Première Dame à déménager du Palais. Malgré les bons offices de personnes de bonne volonté,  la dame campe sur ses positions. Du coup, c’est l’homme fort du pays qui s’est retrouver seul, sans compagne, dans l’immense bâtisse de l’avenue Léopold S. Senghor. mais comme tout est bien qui finit bien le président Macky Sall s’est laissé gagner par la décision de sa douce moitié.  « Le Palais c’est ici maintenant à Mermoz », aurait clamé l’homme fort du pays. Et dans la foulée, tous les pouvoirs qui lui ont été conférés par le peuple seraient comme déposés dans les mains de Marième Faye Sall. Qui a, à son actif 17 ministres dans le gouvernement de Dionne 2, et presque ou autant de directeurs de sociétés nationales et de PCA.

Qui plus est,Marièmaye Sall a dans son autorité choisi, le profil du Président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakkar dans cette 13è législature, l’actuel PCA de AHS, Aymerou Ngningue, un proche d’Abdoulaye Sylla,un homme présenté comme étant son argentier à elle. Comme quoi la République est sous la deuxième alternance devenue, une galerie d’amusement, avec comme fondamentaux les caprices d’une dame que le Président est obligé de satisfaire.

Après les allers et retours entre le Palais et la Résidence de Mermoz, avec à la clef des  déjeuners et des dîners, c’est maintenant le Président Macky Sall himsef qui vient s’installer à Mermoz. Sous le prétexte  de la réfection du Palais présidentiel. « Faux ! » Rétorquent les plus avertis. Pour pensent que  le couple présidentiel doit édifier le peuple sur les vrais raisons de son déménagement à Mermoz et pourquoi traiter les questions engageant la vie de la république hors du palais présidentiel.
De 1960 à nos jours, soit 57 ans que notre pays est « indépendant », les querelles  de ménage n’ont pas manqué qu palais de la République. cependant,elles ont été, toutes les fois  discrètement gérées. Colette Senghor avait son Léopold entièrement pris dans la nasse de ses poèmes, chantant dans un style exceptionnel, la beauté de la femme noire. Elisabeth avait son Diouf, qui ne manquait jamais à ses parties de belote, s’il ne tressait des lauriers aux vaillantes femmes du PS. Viviane avait son Wade qui ne manquait jamais à ses parties d’intrigues, et à promouvoir la beauté de la femme sénégalaise libérale, mais jamais n’a été abandonné pour « Les dents de la mer » à Fann ou à la résidence du Point E.

Le couple Macky -Marieme doit se rappeler en toute circonstance qu’il incarne une République organisée, dotée d’institutions fortes qui lui rend les honneurs en de multiples circonstances dans la vie nationale. Dès lors rien ne doit le déparer de son autorité. La résidence de Mermoz n’est et ne saurait être un symbole de la République. C’est au palais présidentiel, patrimoine commun de tous les Sénégalais que les affaires de la nation doivent être traitées. Par respect au peuple !

La rédaction