Dakarmidi – Appel de « Y’en a marre » à manifester le 07 Avril : quand le palais s’affole et déballe

Dakarmidi – Le maire de Dakar avait-il raison de dire lors d’une de ses sorties sur la Rfm qu’il fallait une refondation de notre jeune République. En ces périodes d’instabilité politique et de ruine sociale, le palais « excité » nous sert du déballage, piétine sur des valeurs qui demeuraient jusque-là, les socles de notre si jeune République, et ce, à quelques jours de l’adresse à la nation du Chef de l’Etat, un discours pour lequel les sénégalais « déçus », n’attendent plus l’éclosion d’un miracle.

Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye dans l’émotion, avait donné l’alerte indiquant que le Président aura l’obligation de se venger contre qui osera réveiller sa colère. Dans la foulée, le palais est sorti en masse, tirs groupés pour descendre les « Y’en a marristes » qui pourtant, tâtaient juste le pouls de leur retour sur la scène, une sortie qui a provoqué un « dieuffour » collectif, à la place de la retenue et de la sagesse. Et hélas, aucun de ses membres n’a été épargné, allant de calomnies à injures, de vilenies à parjures, les étagères du « Macky » ont été vidées pour la cause de l’heure : défendre à tout prix le grand patron, qui est sur le point de devenir une montagne aux pieds d’argile.

Jamais les militants « mackystes » n’ont été si virulents qu’en pareilles circonstances. Yakham Mbaye, un proche du Président, est allé vite au front descendre ses « ex amis de Y’en a marre », et proposer une contre marche à la même date du 07 Avril, au même lieu et à la même heure. Et selon la préfecture de Dakar, jusqu’au moment où ces lignes vous sont servies, le mouvement « Y’en a marre » n’a toujours pas déposé de demande d’autorisation pour son rassemblement, auquel il convie tout le peuple sénégalais.

Yakham Mbaye donc et les siens occuperont ce 07 Avril la place de l’Obélisque, l’Apr et ses partisans promettent le feu aux hommes de Fadel Barro, et gare à celui (membre de la mouvance présidentielle) qui ne viendra pas soutenir la cause du « Macky » en ces périodes de troubles et de doute. Et malheureusement, ce que l’on redoutait est finalement arrivé, les fonds politiques du Chef de l’Etat, l’une des plus grandes muettes de la République, a ouvert sa bouche, au même moment où Khalifa Sall emprisonné par la volonté d’un seul homme, a refusé le déballage sur les fonds d’avance dont certains bénéficiaires ne sont autres que les proches de Macky Sall pendant leur traversée du désert, même s’il était poussé à fond dans la caisse et mis dos au mur.

Le Sénégal sous les Faye-Sall va de mal en pie, les notions de « diom », de « soutoureu », de « kersa » et de « fouleu » sont menacées voire piétinées ou écrasées au profit des intérêts claniques, d’un tout petit groupe qui veut s’accaparer de nos maigres revenus durant son passage à la tête du pays. Les hommes du Macky affutent leurs armes et sont prêts à tirer sur tout ce qui bougera dorénavant et tenteront de faire fondre comme du beurre au soleil toute résistance.

Au lieu de répondre face à cette situation de crise par des solutions économiques, qui apaiseront la tension sociale, ils ont choisi d’exhiber la faiblesse qui fonde le caractère de leur si squelettique argument, en usant de déballage, de saupoudrage et de chantage. Et quels que puissent être les résultats de leur nouvelle démarche, les « y’en a maristes » auront déjà remporté une manche de la lutte en réussissant à remuer la plaie béante qui a enlaidi la façade et l’intérieur du palais dont les occupants ont eu une longue nuit si agitée, jeudi, après la conférence de presse de lancement du nouveau concept de Y’en a marre « Lou Eupeu Tourou »… Messieurs ressaisissez-vous pendant qu’il est encore temps. Un chef doit être fort sur son « trône » et éviter à tout prix de s’engouffrer dans la colère…

La Rédaction