Coumba Gawlo Seck, la voix de l’espérance (par Majib Sène)

Dakarmidi – La vie n’a de sens que dans la mesure où on a la force de combattre les embûches qu’elle plante sur notre chemin. Coumba Gawlo Seck face à son destin a revêtu joliment les habits d’une véritable égérie qui plie mais ne rompt jamais. Son passage dans l’émission de Pape Cheikh Diallo a révélé au monde son caractère trempé dans la foi, dans l’abnégation et le refus de la fatalité. J’ai été comme beaucoup d’autres séduit par la pureté de sa voix toute belle et sans candeur naïve.

Dans cette parenthèse médicale, elle s’est montrée plus forte que jamais et plus confiante en l’avenir. Le témoignage de sa vaillante mère a été pathétique, poignant et même fiévreux à la limite. Coumba Gawlo est incontestablement une grande diva dont l’intelligence et la probité morale sont toutes mises au service de l’art ; cet art majeur qui nous restitue notre dignité longtemps brimée par des forces obscures. Son combat pour la dignité de l’homme, de tous les hommes, mérite d’être salué, parce que sans calcul ni arrière pensée.
Le Sénégal et l’Afrique sont fiers de cette artiste des élans féconds et des initiatives heureuses. Par la grâce de Dieu et la bénédiction de l’Intercesseur (psl), elle vivra toujours de sa voix, de cette voix douce et immuable qui nous permet d’inventer l’avenir et non de le subir.
Guéris vite très chère Coumba, car les défis de notre temps sont nombreux mais avec ta voix douce et violente comme la vie, nous serons toujours couverts de gloire.
Majib Sène