CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : DES FEMMES HÉSITENT ENCORE À FAIRE LE DÉPISTAGE

Dakarmidi-  Des habitantes des Parcelles Assainies, dans la banlieue dakaroise, interrogées par un reporter de l’Agence de presse sénégalaise (APS), admettent ne pas avoir encore fait le dépistage du cancer du sein ni celui du col de l’utérus, tout en soulignant son importance.


‘’Je n’ai jamais fait le dépistage. J’en ai une fois entendu parler dans mon quartier, mais je ne m’y étais pas rendue faute de temps’’, explique ainsi Damienne Coly, une habitante des Parcelles Assainies.


‘’Je ne me suis pas encore fait dépister mais si l’occasion se présente je le ferai. Je travaille tous les jours. Je ne suis pas toujours disponible, mais je ferai le dépistage’’, promet Fatou Diédhiou, trouvée dans le même quartier de la banlieue dakaroise.

Fatou Badji abonde dans le même sens en liant le fait de ne pas avoir encore effectué le dépistage à un emploi du temps assez chargé.


‘’Je n’ai jamais eu la chance de le faire. Il m’est arrivé d’aller au centre de santé lors d’opérations de dépistage gratuit, mais j’avais fini par renoncer en raison du nombre important de candidates dans les rangs. Si l’occasion se présente de nouveau je n’hésiterai pas’’, témoigne Fatou Seck, une commerçante au marché Dior.


Pour sa part, Ndèye Sény Biaye, fait figure d’exception parmi ces femmes rencontrées. ‘’J’ai une fois fait le dépistage du cancer car mon sein gauche me faisait mal. Quand j’ai reçu les résultats, j’étais soulagée car j’avais peur d’avoir le cancer du sein’’, confie-elle.


Elle invite d’ailleurs toutes les femmes à faire de même afin de préserver leur santé. Et preuve s’il en était besoin de l’importance qu’elle accorde au sujet, elle salue l’initiative récemment prise par le gouvernement d’introduire le vaccin contre le cancer du col de l’utérus dans le programme élargi de vaccination (PEV).


Au total, 95 000 filles âgées de 9 ans seront ciblées chaque année par la vaccination contre le cancer du col de l’utérus qui va démarrer mercredi (31 octobre) par l’intégration officielle du vaccin dans le PEV.


’’Après la phase pilote dans les districts sanitaires de Dakar et Mékhé entre 2014 et 2016, le Sénégal sera, dès ce 31 octobre, le premier pays en Afrique de l’Ouest à disposer du vaccin contre le cancer du col de l’utérus dans son programme de vaccination’’, a récemment expliqué le docteur Ousseynou Badiane, directeur du PEV au ministère de la Santé et de l’Action sociale.


Selon le médecin, le vaccin sera gratuit tandis que toutes les filles éligibles vont être vaccinées.

avec aps