Campagne 2017 – Sonko : « il faut raser ce système pour un système basé sur l’amour du pays au profit des Sénégalais »

@Dakarmidi - Ousmane Sonko président du parti Patriotes du Sénégal pour le Travail, l'Ethique et la Fraternité (PASTEF), Député de la treizième législature/Photo Moussa Fall

Dakarmidi – La tête de liste nationale de la Coalition  » Ndawi Askan Wi  » / Alternative du Peuple, Ousmane Sonko, a sillonné hier, lundi 17 juillet, les artères de la capitale du Rail. Après la gare routière, le leader du parti Pastef s’est rendu au marché central de Thiès pour s’enquérir de la situation des habitants du département de Thiès, avant de prendre la direction, dit-il, de Khombole et Thiènaba et continuer sur Saint-Louis.

 » Les gens agréent l’orientation que nous avons donnée à notre combat. Thiès est une ville de révolte et de refus. La région se retrouve facilement dans le combat qui est le nôtre : le refus de l’arbitraire et de l’injustice « , fulmine Ousmane Sonko devant la mairie de Thiès. Selon lui,  » c’est un combat de refus d’un système de prébendes de l’Etat qui privilégie les intérêts étrangers sur les intérêts nationaux « .

Avant de poursuivre :  » la pauvreté ne recule pas. L’éducation et la santé sont par terre. C’est ce système qu’il faut raser pour un système basé sur l’amour du pays au profit des Sénégalais « .

Par ailleurs, le patron de la Coalition  » Ndawi Askan Wi  » / Alternative du Peuple a tenu à faire savoir que  » Les législatives sont une compétition politique. Le citoyen est plus averti, serein et se forge une opinion en disséquant l’offre politique « .
La rédaction