Caisse d’avance de la mairie de Dakar : Khalifa Sall attrait l’IGE devant le Conseil constitutionnel

Dakarmidi – L’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, continue de faire la Une de la presse au Sénégal. Le concerné Khalifa Ababacar Sall, veut que le dossier qui lui a valu un emprisonnement à la prison de Rebeuss, soit amenée devant le Conseil constitutionnel. Pour le maire de la capitale sénégalaise, l’Inspection générale d’Etat (Ige) est incompétente dans la gestion des collectivités locales.

« L’Observateur », nous apprend qu’une note a été transmise avec les signatures des conseils de l’élide de Dakar: Mes Seydou Diagne, François Sarr et associés, Demba Ciré Bathily, Ciré Clédor Ly, El Hadji Diouf. Celle-ci, est destinée à savoir si la loi qui donne compétence à l’IGE pour contrôler les collectivités publiques viole ou non le principe constitutionnel de la libre administration des collectivités publiques.

« Je me rappelle m’être interrogé sur la pertinence de l’IGE en faisant observer que la loi qui l’a créée n’a pas prévu une compétence pour le contrôle des collectivités locales. C’est seulement le statut de l’IGE qui fait référence », avait déclaré Khalifa Sall lors de son audition sur le fond du dossier.

En réplique, l’agent judiciaire de l’Etat a aussi écrit à la Chambre d’accusation pour demander le rejet de la note en cours de délibéré introduite par les avocats de Khalifa Sall. « Khalifa Sall ne peut pas dire qu’il veut être jugé vite et solliciter le contraire », soulignent des sources proches du dossier au journal de GFM.
La Rédaction