Comment Assane Diouf est tombé dans les filets du FBI? À l’origine une orchestration partie du bureau de Babacar Diagne, ambassadeur du Sénégal aux États-Unis

Dakarmidi – Il n’est point affecté par sa détention. Bien au contraire, Assane Diouf n’a pas décidé de se taire, puisque depuis la prison, il interpelle de nouveau le Président Macky Sall sur ses obligations et l’avertit en ces termes : « vous ne pouvez pas me faire taire, ma mission est de sauver le Sénégal, peu importe les risques qui en découleront ».

Ainsi loin de finir, le duel à distance entre Assane Diouf et Macky Sall prend des tournures inquiétantes qui risquent de tourner en défaveur du second cité. Le live de ce jour de Françoise Hélène Gaye, cette autre célèbre chroniqueuse qui ne donne pas de répit à Macky Sall était le mur des lamentations de toute la toile, hommes et femmes qui témoignent leur soutien à Assane Diouf et qui dénoncent avec force, « ces forfaitures qui sont sur le point de déstabiliser la République ».

Le live a permis de relever que l’arrestation de Assane Diouf serait l’œuvre de l’ambassadeur du Sénégal aux Etats-Unis, qui aurait décidé, loin de protéger ses enfants, de le signaler pour apologie au terrorisme, une accusation extrêmement grave surtout en cette période d’alerte rouge partout dans le monde.

Les opposants à Macky Sall ici au Sénégal comme à l’étranger sont tous exposés à de réels dangers ; les droits des citoyens bâillonnés, la démocratie à genoux, la République à terre. Le cas de Assane Diouf est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, et au-delà de lui, l’Etat du Sénégal s’essaie à un jeu dangereux qui ne fait que nuire à nos principes démocratiques et à ceux d’une République forte et debout.

Assane Diouf en prison, Hélène Françoise Gaye sur la toile ; ces deux ressortissants sénégalais qui en quelques jours ont rendu difficile voir impossible le sommeil au régime en place, promettent de corser les choses. Assane Diouf envisage, selon nos radars, dès sa sortie d’appuyer sur la pédale pour démasquer dit-il les deals du « Macky » qui plombent le pays et exiger à Abdoulaye Sylla d’arrêter ses pratiques troubles et sombres.

Aujourd’hui l’ambassade du Sénégal aux Etats-Unis est dirigé par l’ex directeur général de la Rts, un proche de Diouf, puis de Wade, devenu incontestablement un inconditionnel de Macky Sall, qui ne pourra malheureusement rien apporter à ce dossier désormais appelé affaire Assane Diouf.

La rédaction