Affaire Khalifa Sall : Interrogations sur un dossier au point mort

« Dossier de l’ex-maire de Dakar : La justice a-t-elle perdu sa célérité ? ». C’est en ces termes que s’interroge, dans sa parution du jour, le quotidien Les Échos. Selon le journal, les avocats de Khalifa Sall sont convaincus que « la célérité de la justice c’était avant la présidentielle ».

Et, c’est pour s’émouvoir : « Quatre mois après que la Cour suprême a confirmé l’arrêt de Cour d’appel de Dakar, le dossier de Khalifa Sall ne bouge toujours pas. La haute juridiction, saisie d’un rabat d’arrêt, n’a pas encore convoqué les parties ».