Affaire Khalifa Sall: départ de Mes El Hadji Diouf, Aissata Tall et Jules Ndéné : les raisons

Dakarmidi – Le maire de Dakar, Khalifa Sall, a perdu  trois avocats dont  un élément clé de son dispositif de défense, à savoir Me El Hadji Diouf. Les deux autres Souleymane Ndéné Ndiaye et Me Aissata Tall Sall, confirment quant à eux, Dakarmidi qui, il y’ quelques jours attestait de leur départ du pool des avocats du maire de Dakar. Les raisons avancées de ces départs sont nombreuses et variées.

Me Diouf le plus actif et plus tonitruant de la défense de M. Sall, ne manquait jamais l’occasion de faire sa plaidoirie partout où l’occasion se présente. S’expliquant sur la dernière information, la robe noire dira: « L’Etat est pris dans son propre piège. Le Procureur Antoine Dionne m’a écris pour me dire que le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, ne permet pas à un député avocat de se constituer contre l’Etat, malheureusement, je ne me suis jamais constitué avocat de Khalifa Sall contre l’Etat ».

Allant plus loin dans ses explications il argumente : « Je suis l’avocat personnel de Khalifa. Dans cette affaire, Monsieur le procureur s’est permis de donner des appréciations. Des ministres du gouvernement se permettent d’accuser Khalifa Sall. Je constate qu’il y’a un mensonge d’Etat, c’est pourquoi, j’ai pris sur moi la responsabilité de défendre mon client dans les médias ».

Me Aissata Tall : les interrogations se situent plus de son coté. La mairesse de Podor est restée muette face à l’emprisonnement de Khalifa Sall suscitant des questions multiples. Le lancement de son mouvement et son entrevue avec Macky chez elle (Podor), ont mis le doute sur son compagnonnage avec son camarade socialiste. Elle quitte enfin la navire et la question qu’on se pose dès lors est de savoir si Aissata Tall ne veut pas occuper provisoirement l’espace laissé par le maire de Dakar ?

Me Souleymane Ndéné Ndiaye, avait annoncé qu’il rejoignait le pool des avocats de Khalifa Sall portant le nombre à 27. Mais il n’y a été que de nom. Jamais le désormais « mackyste », n’a vraiment plaidé pour Khalifa Ababacar. Me El Hadji Diouf lui-même disait que « Jules Ndéné était une taupe dans la défense et qu’il n’a jamais été avocat de Khalifa Sall » et tout celà sans réel surprise se confirme.
La Rédaction