Affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar : l’énigme Bocoum

Dakarmidi – Mamadou Omar Bocoum est l’un des deux receveurs percepteurs municipaux inculpés au même titre que Khalifa Sall et ses quatre collaborateurs dans l’affaire de la caisse d’avance.

Lui et son collègue Ibrahima Touré avaient bénéficié de la liberté provisoire au moment où les autres dorment depuis lors à Rebeuss. Il se trouve que Bocoum est un militant de l’Apr. Mieux, il s’est lié d’amitié avec Macky Sall depuis l’Université Cheikh Anta Diop où les deux hommes ont partagé ensemble les mouvements de gauche et les mouvements de revendication des étudiants. C’est pourquoi, il a vite fait de rejoindre l’Apr en mettant entre parenthèse ses convictions marxistes. Il a même imité le PSE en créant le PKE c’est-à-dire Plan Kanel Emergent du nom de sa localité où il fait de nombreuses réalisations. C’est que la particularité de l’homme se résume à sa générosité. Il est décrit comme un homme extrêmement généreux qui soutient famille, parents et amis.

Durant la période des vaches maigres, il aurait beaucoup soutenu son ami Macky. C’est sans doute pour cette raison qu’il a été placé sous contrôle judiciaire ; ce qui avait étonné plus d’un vu son rôle dans le dispositif de la caisse d’avance. Mais, aujourd’hui qu’on est en plein dans le procès, pourra-t-il toujours bénéficié de la magnanimité du pouvoir apériste ?

Une chose est sûre : son sort est étroitement lié à celui de Khalifa Sall car on voit mal comment on peut condamner celui qui recevait les fonds et blanchir celui qui pendant dix ans remettait lesdits fonds  en dehors des règles comptables établies. Si Bocoum était finalement le…sauveur de Khalifa Sall ?