Le 137e appel du Mahdi clos sur une note de paix ! (Vidéo)

Dakarmidi – La 137e édition de l’appel de Seydina Limamoulaye a pris fin sur une note de paix et d’espoir. Seydina Issa Laye Thiaw, qui a livré un des discours les plus importants à la cérémonie officielle qui a clôturé la présente édition, a fait l’éloge des valeurs de tolérance et de respect de la diversité des cultes dans notre pays. Son discours a été empreint d’enseignements et de messages profonds dans lesquels, il a invité les compatriotes à cultiver l’harmonie sociale.

Remerciant l’ensemble des autorités politiques, administratives, religieuses qui ont fait le déplacement pour honorer de leur présence, la rencontre ainsi que tous les autres invités, il a de par cette forte mobilisation, salué la richesse culturelle et cultuelle du Sénégal basée sur l’entente cordiale. Venues du pouvoir, de l’opposition, de la société civile, du monde culturel, sportif, religieux et diplomatique, les personnalités présentes à la cérémonie officielle du 137e appel, ont selon Seydina Issa Laye Thiaw, prouvé que le Sénégal est un pays démocratique, un pays de paix et de concorde qui a des symboles qui obligent les uns et les autres à transcender les querelles et à se mettre autour de l’essentiel : le Sénégal.

Tenant en haleine son auditoire, le fils ainé de l’actuel khalife, a magnifié cette maturité du peuple sénégalais, sa diversité fondée sur la fraternité et la solidarité. Pour lui, les sénégalais doivent œuvrer à la préservation de cet acquis afin de s’élever dans les cimes du savoir et de bénéficier des faveurs du développement loin de l’obscurantisme. Le ministre de l’Intérieur lui a emboité le pas abondant dans le même sens.

Pour Abdoulaye Daouda Diallo, les jeunes générations doivent se référer aux aïeux qui ont toujours défendu les valeurs de nos sociétés. Il dira que Seydina Limamoulaye a laissé un legs spirituel riche et colossal qui mérite d’être vulgarisé. Avant de clore son propos, Abdoulaye Daouda Diallo a sollicité des prières pour un Sénégal paisible, à la veille des législatives prévues au mois de Juillet.


La rédaction