« 10 % de notre lot de 200 000 doses de Sinopharm a été remis de la Gambie et de la Guinée-Bissau » Abdoulaye Diouf Sarr

Dakarmidi  – L’information est confirmée par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. «Le chef de l’Etat, dans sa générosité, mais en africaniste convaincu, a estimé important de faire jouer la carte de la solidarité. C’est pourquoi 10 % de notre lot de 200 000 doses de Sinopharm a été remis de la Gambie et de la Guinée-Bissau», a-t-il déclaré ce mardi, lors du lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19.
 
Il s’explique : «Solidarité oui, parce que nous sommes dans un environnement où nos pays sont liés par la géographie et l’histoire. C’est le lieu de s’en réjouir.»
 
Le Sénégal fait partie, aujourd’hui, des 7 pays, parmi les 54 du continent africain, à avoir démarré la vaccination contre la Covid-19. «L’élément essentiel dans la vision du chef de l’Etat, c’est nous demander de respecter fondamentalement deux principes : l’équité et la transparence. Le principe d’équité nous a permis, aujourd’hui, d’être présents dans les 14 régions du Sénégal. Les gouverneurs, les médecins-chefs de région et les médecins-chefs de district qui, au niveau territorial, sont en train de mettre en œuvre notre stratégie de vaccination. La transparence est importante, parce qu’il faut absolument respecter la cible prioritaire», fait noter Abdoulaye Diouf Sarr.
 
C’est pourquoi, dit-il, une Commission nationale de suivi et de contrôle de la vaccination a été mise en place au ministère de la Santé, mais aussi, au niveau territorial, les gouverneurs prendront toutes les dispositions pour être en phase avec le principe de transparence, pour que tous les Sénégalais qui doivent être vaccinés le soient.