Technologie : William Elong, promet des drones « Made in Cameroun »

Dakarmidi – En 2015, lorsqu’il fonde sa start-up Will&Brothers, premier service de drone civil au Cameroun, son principal domaine d’application était la cartographie. Il aide notamment les autorités de la ville de Douala, la capitale économique du pays, à cartographier certains plans de la ville. Mais le jeune PDG d’une entreprise passée de 4 à 22 employés veut désormais aller au-delà.

Une levée de fonds de 300 000 dollars (268 000 euros) a été lancée en octobre 2015 avec pour objectif, de pouvoir produire localement des drones de type quadricoptère, des véhicules aériens sans pilotes à quatre hélices, pouvant voler à une altitude de 500 m avec une autonomie de vingt à vingt-cinq minutes et disposant d’une caméra haute définition. Tout ça pour moins de 1 000 euros. Le Développement de l’utilisation du drone au Cameroun, William Elong en a fait son affaire .

Il se veut cependant convaincant : ses premiers drones “made in Cameroun”, c’est-à-dire avec une logicielle entièrement pensée en local, seront prêts bientôt. Il laisse même entendre que bon nombre des matériaux qui serviront à leur fabrication pourrait également venir du Cameroun.

En attendant la finalisation de ce projet prometteur qui interviendra dans la sécurité, l’agriculture ou la cartographie, une équipe de techniciens et autres spécialistes travaillent à le parfaire.

La Rédaction