La technologie, meilleure amie du voyageur d’affaires en 2017

Dakarmidi – La dernière étude de Carlson Wagonlit Travel (CWT) brosse un tableau du voyage d’affaires rendu plus efficace et « stimulant » grâce à la technologie.

La technologie facilite le voyage d’affaires. C’est la principale conclusion tirée de l’étude Connected Traveler Study de Carlson Wagonlit Travel. Du 30 mars au 24 avril derniers, la travel management company a interrogé plus de 1 900 voyageurs d’affaires de 25 à 65 ans ayant effectué au moins quatre déplacements professionnels dans l’année écoulée. Allemagne, Australie, Brésil, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Suède… Les nationalités questionnées sont diverses pour plus de représentativité.

Au niveau mondial, les voyageurs d’affaires utilisent aujourd’hui quatre dispositifs technologiques différents, en moyenne, comme un smartphone, un ordinateur portable ou encore une tablette. D’ailleurs, plus de 80% des interrogés se disent « dépendants » de leur téléphone mobile pour travailler. Un atout, selon eux, puisque la technologie simplifie les voyages pour 88% d’entre eux et améliorent les performances du voyageur (80%). A noter, toutefois, que les Français interrogés sont plus sceptiques quant à leurs voyages d’affaires : seuls 55% d’entre eux estiment qu’il y a plus d’aspects positifs que négatifs aux déplacements professionnels.

Les Français communiquent peu avec leurs proches

En tout cas, la connectivité offerte par les smartphones et autres tablettes simplifie l’organisation du voyage d’affaires. Les applications des compagnies aériennes et des des hôtels sont ainsi les plus utilisées pour 45% des répondants, suivies de près par celles de géolocalisation (41%).

Il est aussi plus simple de communiquer avec ses proches, même si les habitudes des voyageurs français divergent à nouveau des autres populations interrogées : seuls 13% d’entre eux communiquent avec leur famille durant le voyage.

Mais la technologie ne fait pas tout : 42% des voyageurs américains et 44% des voyageurs européens estiment ainsi manquer au moins deux événements importants de leur vie privée à cause des déplacements professionnels. En Asie et en Australie, c’est même la moitié des interrogés (51%) qui estime rater des moments importants de leur vie personnelle.

Tour Hebdo