supprimer les messages sur messenger pourrait être possible

Dakarmidi – Et si, comme WhatsApp, Messenger permettait de supprimer des messages envoyés ?

Un message envoyé par erreur, qu’on regrette, qu’il aurait fallu mesurer avant d’appuyer et hop, le mal est fait ! Nombreux sont les déboires engendrés par ces cas de figure depuis l’avènement des services de messagerie – et plus généralement d’internet. C’est face à ce constat qu’il est désormais possible sur WhatsApp de supprimer un message pour tous les utilisateurs (malgré une notification informant les participants). Une fonction que pourrait bientôt proposer le service de Facebook, Messenger, d’après un porte-parole de la firme.

Mark Zuckerberg et autres cadres peuvent supprimer les messages

C’est TechCrunch qui a révélé ces derniers jours une possibilité offerte par Mark Zuckerberg pour lui-même et certains cadres de Facebook : celle de supprimer des messages sur Messenger. Il semblerait que certains destinataires aient aperçu ceux envoyés par les géants du réseau social disparaître de leurs boîtes de réception. Face à ces révélations d’un pouvoir accordé aux dirigeants de Facebook, un porte-parole en a profité pour clarifier la situation – mais surtout évoquer une telle possibilité pour les utilisateurs “lambda“.

Une suppression des messages à l’étude

Le porte-parole de Facebook a expliqué que la possibilité de supprimer des messages pour Zuckerberg et ses cadres était dans un but sécuritaire. Un but que l’on image aujourd’hui en lien avec la fameuse affaire Cambridge Analytica – soit le vol de données personnelles de millions d’utilisateurs contre lequel Facebook lutte. Pourtant, le porte-parole explique que la suppression des messages pourrait également arriver pour tous les utilisateurs. Cette dernière prendrait la forme d’une date d’expiration (tandis que WhatsApp propose tout simplement de supprimer un message après son envoi). A noter que, toujours d’après Facebook, cette fonction à l’étude ne serait pas au programme pour tout de suite. Les utilisateurs devront donc se montrer patients avant son potentiel déploiement. En attendant, les cadres Facebook ne peuvent plus supprimer les messages envoyés – sans doute en attendant que l’affaire Cambridge Analytica se tasse…

Begeek