Le site Adidas piraté, les données de millions de clients dans la nature

Dakarmidi – Les hackers ciblent régulièrement les sites des grandes marques pour tenter de voler des données utilisateur. Nouvel exemple aujourd’hui avec le site web du géant Adidas.

Les hackers choisissent régulièrement comme cible les marques mondialement connues. Cette fois, c’est donc le géant du sport Adidas. La société vient de confirmer que son site américain avait été piraté. Résultat de l’opération, les données de plusieurs millions de clients ont été volées. Cela étant dit, la situation n’est pas catastrophiques puisque, toujours selon Adidas, les informations des cartes de crédit ne font pas partie des données obtenues par les pirates.

Des hackers dérobent les données de millions de clients du site américain Adidas

Adidas a découvert qu’une tierce partie non autorisée avait eu accès à ses serveurs et volé des données à la fin du mois de Juin. La société a commencé à en informer ses clients hier et mène actuellement une enquête poussée pour découvrir les moindres détails de cette intrusion. Selon le communiqué officiel, seuls les noms d’utilisateurs, les mots de passe chiffrés et les informations de contact de quelques millions de clients ont pu être récupérés.

Aucune donné de santé ni de carte de crédit n’ont heureusement pu être obtenues. Et puisque les données des contacts se retrouvent dans la nature, si vous avez déjà acheté sur le site américain d’Adidas, nul doute que la marque vous enverra un email pour vous informer de la situation.

Adidas a immédiatement pris les mesures adéquates pour déterminer l’ampleur du problème et alerter les clients impactés. Adidas travaille avec des sociétés expertes en sécurité des données et les autorités pour enquêter sur le sujet.” Voilà ce que l’on pouvait notamment lire dans le communiqué.

Changez votre mot de passe immédiatement !

Par mesure de précaution, si vous avez un compte sur le site d’Adidas et que vous avez cette très mauvaise habitude d’utiliser le même mot de passe un peu partout, mieux vaudrait le changer partout !

begeek