F8 : Facebook s’intéresse-t-il à notre temps de cerveau disponible ?

Dakarmidi – Lors de sa conférence F8, Facebook a présenté ses projets concrets, mais aussi ses « Moonshots », ses projets à très long terme. Et parmi ceux-ci, Facebook aimerait revoir en profondeur la façon dont nous interagissons avec les machines et éliminer définitivement le clavier.

Regina Dugan, directrice de la division Building 8 chez Facebook, est donc venue présenter sur scène les ambitions de Facebook en matière de nouvelles interfaces entre humains et machines. Comme tout le reste de la Silicon Valley, Facebook travaille évidemment sur des outils de reconnaissance vocale et d’intelligence artificielle afin de rendre les ordinateurs capables d’obéir au son de nos voix, mais Facebook veut également voir plus loin.

Pour la société, l’avenir des interfaces passera par de nouveaux moyens de communication permettant un échange d’information bien plus efficace que celui que permet la langue, écrit Zdnet.

« Notre langue n’est rien de plus qu’un algorithme de compression de l’information, et il est loin d’être irréprochable » a expliqué ainsi Regina Dugan. Les équipes de chercheurs planchent donc aujourd’hui sur le développement d’interfaces pouvant permettre de communiquer via la pensée avec une machine.

La Rédaction