Après la saisie de son iPhone, une américaine porte plainte contre le gouvernement fédéral

Dakarmidi – La politique d’Apple est limpide à propos des portes dérobées sur ses smartphones : il n’y en aura jamais. A tel point que les services fédéraux américains se sont procurés un boîtier appelé GrayKey pour pouvoir forcer le déverrouillage des iPhone. Cette politique menée par la firme de Cupertino pour éviter les abus et protéger la vie privée de ses acheteurs, Rejhane Lazoja, citoyenne américaine, a décidé de l’épouser. La femme a tout simplement porté plainte contre le gouvernement fédéral américain qui a réquisitionné de longues semaines son iPhone pour tenter d’en forcer l’accès.

Un iPhone confisqué pendant plusieurs semaines

L’histoire commence en février. La femme voyage avec sa fille depuis la Suisse vers les USA pour la ville de Newark. C’est une fois à l’aéroport que les problèmes commencent puisque Rejhane Lazoja est questionnée à propos de ses origines afin de savoir si elle n’est pas une migrante illégale. Face au refus de la citoyenne de répondre aux questions, l’agent demanda l’accès à son iPhone, chose que cette dernière n’acceptera pas non plus. Le smartphone en question a donc été récupéré pendant plusieurs semaines – fait considéré comme illégal par la plaignante.

La femme a donc décidé de porter plainte contre le gouvernement fédéral américain. Un moyen de faire pression alors que des données confidentielles auraient pu être récupérées sur son téléphone. Pour rappel, Apple se refuse à offrir des portes dérobées aux autorités judiciaires pour ses iPhone. Sans oublier que la femme, voilée et musulmane, a pu être visée par ce contrôle illégale de par sa confession. Rejhane Lazoja demande à récupérer toutes les données volées, copies y comprises, dans sa plainte.