Zidane : Après les premiers moments de gloire, les premiers doutes

Dakarmidi – Tenu en échec par Eibar (1-1) ce dimanche à Bernabeu, Le Real Madrid de Zinedine Zidane est en proie à une spirale de doute qui s’installe au sein du vestiaire de la maison blanche depuis quelques semaines et après trois matchs nul de suite. Un bilan peu glorieux pour un club comme le Real, habitué à mieux. Zidane en a conscience et se doit de remettre « son » Real Madrid d’aplomb.

Zinédine Zidane s’est nourri au caviar depuis le début de sa carrière d’entraîneur. Il a, en conséquence, accoutumé les fidèles des travées de Bernabeu aux mêmes agapes. Six petits mois lui ont suffi à entrer dans l’histoire et remporter une première Ligue des champions dans le rôle du technicien en chef. Et puis, évidemment, allaient advenir les premières difficultés. Pour être franc, on les voyait arriver un peu plus tard dans la saison. Mais elles sont tombées sur la tête du Real au cœur d’un mois de septembre où la Maison Blanche avance à un rythme d’escargot. Après avoir foncé à 200 kilomètres à l’heure.

Comme pointé du doigt avant cette journée, l’absence de Casemiro, si essentiel pour donner de l’intensité à ce Real-là, et les atermoiements de la BBC sont des causes majeures du ralentissement madrilène. Tout ceci est recevable, évidemment. Mais face à Las Palmas comme contre Eibar, notamment, c’est un peu léger en termes de justification. Bref, Zidane a du boulot et deux semaines pour trouver des solutions avant de remettre le couvert sur la pelouse du Bétis.

Désormais, c’est une tout autre mission qui attend le Français : remettre Madrid dans le droit chemin et, surtout, en profiter pour faire en sorte que le collectif soit au centre du projet plus que ses individualités, aussi brillantes soient-elles.