Retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun: Le message de Paul Biya à la CAF

Dakarmidi – Le mystère a enfin été levé sur la position du chef de l’État camerounais Paul Biya à propos de l’idée d’organiser une CAN au Cameroun en 202, après le retrait de l’édition de 2019 par la CAF: ” On a un retour très favorable du Cameroun “, précise Constant Omari, qui déclare: “Le président Paul Biya nous a écrit officiellement pour confirmer son accord d’organiser 2021.”
Le vice-président de la CAF, Constant Omari a donc été clair lors de son récent passage dans l’émission Talent D’Afrique sur Canal+.

Paul Biya se plie ainsi à la décision du Comité exécutif de la CAF qui retire l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, notamment pour retard dans le planning des travaux préparatoires et contexte sécuritaire peu favorable.

Il y a peu pourtant, le chef de l’État ne laissait planer aucun doute sur la capacité de son pays et son engagement personnel à relever ce défi dans les délais impartis: ” la CAN 2019, c’est déjà demain, vous avez rendez-vous avec l’Afrique sportive ici même au Cameroun. Et le Cameroun sera prêt le jour, j’en prends l’engagement ”, avait déclaré le président camerounais le 10 août 2017, devant les sportifs médaillés de compétitions internationales qu’il recevait au palais de l’Unité.

Le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad, a confirmé à son tour, devant la presse, que le Cameroun va récupérer l’organisation de la CAN 2021 à la place de la Côte d’Ivoire.

Il s’agit pour lui de faire “glisser” de deux ans, les deux prochaines Coupes d’Afrique des Nations, prévues initialement en 2019 au Cameroun et en 2021 en Côte d’Ivoire, tel est aujourd’hui le plan de l’instance dirigeante du football africain.

“Je suis sûr qu’on va y arriver. Je suis persuadé du fait que les grands responsables ivoiriens vont écouter leurs compatriotes qui gèrent la préparation de la CAN. Ils vont se rendre compte que c’est la CAF qui avait raison“, explique le dirigeant malgache.

La redaction avec Afrikmag