Le Real Madrid prend une belle option

Dakarmidi – Mené au score, le Real Madrid est parvenu à retourner la situation pour s’imposer 3-1 face à Naples en 8es de finale aller de la Ligue des champions. Karim Benzema a égalisé pour les Merengue. Tenant du titre, le Real Madrid est bien parti pour franchir le stade des huitièmes de finale et défendre sa couronne en quarts. Au Stade Santiago-Bernabeu, les Merengue auront mis une période à prendre l’ascendant sur Naples. Ce sont même les joueurs de Maurizio Sarri qui ont ouvert le score sur une inspiration géniale et lointaine de Lorenzo Insigne (8e), bien aidé, aussi, par un placement aléatoire de Keylor Navas.

Mais les Madrilènes ont accéléré, rapidement égalisé par Benzema avant de mettre Naples dans les cordes. L’issue de la rencontre s’est décidée en début de seconde période lorsque le Real a marqué deux buts coup sur coup. Kroos a porté le score à 2-1 sur une reprise du droit après un centre en retrait de Ronaldo (49e), puis Casemiro a triplé la mise sur une superbe frappe lointaine (3-1, 54e).

L’équipe italienne a bien tenté de réagir, mais son attaquant belge Dries Mertens, dans une position idéale, a envoyé le ballon au-dessus (68e). Battu, le Napoli a vu, malgré le retour sur les terrains de Milik, sa série d’invincibilité s’arrêter à 18 matches, toutes compétitions confondues. La formation de Zinédine Zidane, quant à elle, peut envisager avec optimisme son retour dans l’ambiance électrique du Stade San Paolo.

Bayern fait exploser Arsenal

Fort d’une série de 15 succès de rang à domicile en C1, mais embourbé dans une période d’incertitude, le Bayern Munich se devait de faire une mise au point dans son Allianz Arena ce mercredi, face à Arsenal. Les Munichois ont répondu avec la puissance qu’on leur connaît, malgré un passage à vide avant la mi-temps.

Arsenal n’a pas vu le jour pendant plus de 20 minutes, pressé à l’extrême par un bloc munichois intraitable. Robben a rapidement récompensé l’excellente entame, d’un geste habituel pour lui mais toujours génial (11e). Arsenal, sans solution, semblait parti pour une longue et pénible soirée. Mais le bloc allemand s’est fait moins pressants, et les Gunners sont revenus dans le match. Lewandowski a commis une faute peu évidente sur Koscielny, et M.Mazic a donné penalty. Alexis Sanchez l’a transformé en trois temps malgré Neuer pour relancer Arsenal.

Le Bayern aurait pu reprendre immédiatement l’avantage, mais l’arbitre n’a pas sifflé un penalty qui semblait évident, pour une main de Bellerin dans la surface (35e). Sans un grand Neuer, Arsenal aurait même pu profiter de cette erreur pour mener. Mais le Bayern, bousculé, a réagi avec fracas en début de seconde période, marquant trois buts en 11 minutes. Alors qu’Arsenal a perdu Koscielny sur blessure, les Munichois ont repris l’avantage par Lewandowski, impeccable de la tête face à Mustafi, sur un centre de Lahm (53e).

Etouffé, Arsenal a craqué à nouveau dans la foulée. Servi par Alonso, Lewandowski a délivré une talonnade fantastique pour Thiago Alcantara (56e). Trop rapide, trop puissant, le Bayern a définitivement assommé les Londoniens, quand Thiago Alcantara a profité d’une mauvaise relance de la défense pour placer une frappe, déviée, et laisser Ospina impuissant (63e). Arsenal n’a plus existé par la suite, à l’instar d’un Özil fantomatique, et le Bayern a ajouté un cinquième but par Müller, critiqué et revanchard (88e). Sauf miracle à l’Emirates, Arsenal s’arrêtera là.