NBA : Quand les Rockets retrouvent leur lance-roquette, ça change tout

Dakarmidi – Sous pression après avoir perdu les matchs 2 et 3, Houston n’a pas tremblé face à San Antonio dimanche pour remporter son deuxième match de la série face aux Spurs (125-104), et égaliser ainsi à 2-2 avant de se déplacer de nouveau au Texas, jeudi.

Les coéquipiers de Tony Parker, blessé et « out » jusqu’à la fin de la saison, sont prévenus : si un déluge de shoots à trois points continue de s’abattre sur eux, comme cela a été le cas lors de ce Game 4, la tâche risque de sérieusement se compliquer.

Le succès de Houston dimanche doit en effet essentiellement à la marque de fabrique de ces Rockets : les tirs longue distance. Pour revenir à hauteur de San Antonio, James Harden (28 points, 12 passes) et les siens ont fait feu d’un peu partout sur le parquet du Toyota Center, avec 43 tentatives derrière la ligne, pour un total de 19 tirs qui ont fait mouche.

A ce petit jeu si cher à Houston, Eric Gordon (6 sur 9, 22 points) s’est tout particulièrement distingué. Mais Harden, avec 4 paniers marqués sur 11 shoots pris à trois points, a fait fort lui aussi.

A l’image de cette équipe texane irrésistible dans les tirs de loin mais également intransigeante défensivement, au point de limiter et Kawhi Leonard et LaMarcus Aldridge à 16 points (Jonathan Simmons, 17 points, a terminé meilleur marqueur des Spurs).

SportOrange