Les regrets dans la carrière d’El Hadji Diouf !

Dakarmidi – El Hadji Diouf fut l’un des joueurs africains le plus talentueux des années 2000. Doté d’une très bonne technique de jeu, rapide, vif et puissant, il a marqué le football sénégalais de son empreinte. D’aucuns affirment qu’il aurait pu avoir une carrière encore plus extraordinaire s’il s’était consacré à fond à sa passion. Car il faut le reconnaître, l’ancien joueur du Racing Club de Lens était aussi connu pour ses extravagances et son côté tête brûlé. On pouvait ne pas aimer sa personnalité, mais quel joueur de classe il était! Il a été le symbole de la génération des Lions de la Teranga qui a fait rêver tout le continent africain lors de la coupe du monde 2002 en Corée du Sud. Lors de cette édition du mondial de foot, il explosa aux yeux du monde entier. Par ses qualités de passeur et sa grinta qui influençait ses coéquipiers, il a été l’un des principaux artisans du beau parcours des sénégalais, lors de le CAN 2000.

Ce footballeur hors pair, avec un talent énorme, fut récompensé par deux ballons d’or africain qu’il remportera deux fois, en 2001 et 2002. Cependant, si on regarde dans le rétroviseur on se rend compte, qu’il y a eu beaucoup de gâchis. Et si Diouf peut avoir des regrets, c’est notamment le fait de n’avoir pas pu s’imposer comme le joueur de référence qu’on attendait sur le plan européen. Il faut dire que son caractère, qui pouvait à certains moments être un atout sur le terrain, a beaucoup joué en sa défaveur. Sinon, l’enfant terrible du football sénégalais aurait pu magnifier encore plus son talent. AfriqueSports, vous propose donc de revenir sur les grands vides qu’il y a eu dans la carrière d’El Hadji Diouf.

Liverpool et le rendez vous manqué sur la scène européenne
Après donc son exceptionnel mondial en Corée du Sud, marqué par une place de Quarts de finaliste et des victoires d’anthologies, notamment contre la France, et des prestations impressionnantes, le mythique club anglais de Liverpool débourse 18 millions d’euros pour s’attacher ses services. Le Lion débarque donc en 2002, chez les Reds avec l’étiquette d’un crack. Sa première saison à Liverpool est assez mitigée, avec 3 buts et 8 passes décisives ce qui lui permet néanmoins lors de cette saison de terminer 4e meilleur passeur de la Premier Ligue ex aequo. Cette même année, il va remporter la coupe de la ligue anglaise et terminer meilleur buteur du club lors de ce tournoi avec 3 buts. Lors de la saison suivante, c’est le cauchemar. À cause de son comportement et ses multiples dérapages, ses relations sont houleuses avec son entraîneur Gerard Houiller, puis l’Espagnol Raphaël Bénitez, qui prendra les rênes de l’équipe plus tard. Son temps de jeu se réduit énormément.

el-hadj-diouf Foot - Les regrets dans la carrière d’El Hadji Diouf !

La victoire en coupe de la ligue, sera même son seul fait d’armes avec Liverpool, puisqu’il n’aura pas l’occasion de briller sur la scène européenne. Il jouera quelques matchs de la défunte coupe de l’UEFA, mais ne fera aucune apparition en ligue des champions, passage obligé pour les grands joueurs. Il quittera Liverpool pour Bolton, peu avant la consécration des Reds face au Milan Ac lors de l’édition 2005 de la champions league. Il vient de laisser passer sa chance. malgré ses bonnes prestations avec Bolton, il n’aura plus l’occasion de participer à la plus prestigieuse des compétitions européennes. Il n’aura donc soulevé aucun trophée sur la scène européenne. Dans un entretien en 2012, pour le magazine France Football, il livrera ceci: » mon passage à Liverpool a été très frustrant. J’avais toutes les qualités nécessaires pour m’y imposer et écrire l’histoire du club. Avec Liverpool j’avais l’occasion de goûter au parfum de la ligue des champions. Hélas! L’année où je quitte Liverpool, le club fait un parcours extraordinaire en ligue des champions et soulèvent le trophée quelques mois plus tard. Quelle grosse tuile! Si les choses étaient à refaire, c’est certains que je les ferai autrement » dira le sénégalais.

El Hadji Diouf, évoluera plus tard au sein de clubs mineurs du championnat anglais, loin des projecteurs et des plus prestigieuses compétitions. En sélection Nationale, malgré une demi-finale en 2006 et une finale en 2002, Diouf ne remportera jamais la coupe d’Afrique des nations. Il a incontestablement marqué le football africain au tournant des années 2000 et était promis à une merveilleuse carrière. Malheureusement, des blessures et son comportement pas toujours irréprochable l’ont freiné dans son élan. Évoluant actuellement dans le championnat de Malaisie, il mettra bientôt un terme à sa carrière pour se consacrer à d’autres activités.